1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les offres de reprise pour Petroplus doivent être complétées

Reuters06/02/2013 à 18:16

LES OFFRES POUR PETROPLUS DOIVENT ÊTRE COMPLÉTÉES D'ICI LE 16 AVRIL

ROUEN, Seine-Maritime (Reuters) - Les cinq candidats à la reprise de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne (Seine-Maritime) doivent compléter leur offre d'ici au 16 avril, a-t-on appris mercredi de source syndicale.

Les cinq propositions de rachat soumises mardi ne sont pas rejetées par les administrateurs judiciaires mais sont jugées "incomplètes", a déclaré à Reuters Laurent Patinier, représentant CFDT sur le site de Petit-Couronne.

Les candidats ont désormais jusqu'au 16 avril, date fixée préalablement par le tribunal de commerce de Rouen pour la fermeture de la raffinerie, pour étoffer leur dossier, a-t-il précisé.

Une procédure de consultation en vue d'un "plan de sauvegarde de l'emploi" (PSE) a toutefois été ouverte en parallèle, a-t-il dit. La raffinerie emploie 470 personnes.

Personne n'était disponible pour l'heure au ministère du Redressement productif pour commenter ces informations.

Cinq offres de reprise, dont deux "sérieuses" aux dires du ministère du Redressement productif, ont été déposées mardi.

Les deux offres "sérieuses et financées" selon Arnaud Montebourg, émanent de l'investisseur suisse Terrae et de l'énergéticien égyptien Arabiyya Lel Istithmaraat. Un porte-parole de la compagnie égyptienne joint mardi au Caire a déclaré à Reuters ne pas avoir connaissance d'une offre ferme.

Marc Parrad avec Jean-Baptiste Vey à Paris, édité par Sophie Louet

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ANOSRA
    06 février16:53

    "Un porte-parole de la compagnie égyptienne joint mardi au Caire a déclaré à Reuters ne pas avoir connaissance d'une offre ferme." Le redresseur productif nous aurait-t-il encore enfumé? Et Tera, une compagnie Suisse pour reprendre Pétroplus Suisse également qui a fait faillite ? Bizarre, comme c'est bizarre!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer