1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les nouveaux dossiers de Hollande

Le Parisien12/12/2014 à 12:09

Les nouveaux dossiers de Hollande

Fini les chiffres, place à l'humain. A partir d'aujourd'hui, François Hollande entame une séquence très sociétale. Le chef de l'Etat qui s'est souvent vu reprocher par son camp de trop parler d'économie et de fiscalité veut désormais s'occuper du vivre-ensemble. « Il faut arrêter de ne parler que de réduction des déficits », confirme un proche. « Dans le domaine économique, les grandes réformes ont été engagées sous son impulsion, Valls et Macron sont aux commandes, lui peut accélérer sur d'autres sujets », ajoute un autre.

Ce matin, Hollande recevra à l'Elysée les auteurs du rapport sur la fin de vie. « C'est un sujet qui lui tient à cœur », explique un conseiller. Même si la question peut susciter un débat enflammé, le président se sent plus impliqué qu'à l'époque sur la question du mariage pour tous. Sur le site Internet de TF 1, après son émission du 6 novembre dernier, il s'était ainsi confié, ce qu'il fait rarement : « J'ai connu une situation douloureuse. Ma mère a été dans une fin de vie extrêmement rude. Elle a eu le bénéfice de soins palliatifs. »

«Il envoie des messages»

Lundi, Hollande prononcera son premier discours depuis son élection sur l'immigration. Et pour cela, il a choisi de faire un pied de nez à Nicolas Sarkozy en inaugurant la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, ce que ce dernier n'avait pas voulu faire. Le musée, souhaité par Jacques Chirac, a pourtant ouvert ses portes quelques mois après l'élection de Sarkozy, mais il a refusé d'y aller après la démission d'historiens du comité scientifique de la Cité qui protestaient contre la création d'un ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale. « Hollande prend un soin particulier à préparer son discours », confie un conseiller. « Il veut parler de la France métissée, beaucoup plus forte que la représentation politique ne le croit », témoigne Julien Dray.

Selon un autre proche, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • JOG58
    12 décembre15:01

    PAUVRE, PAUVRE INCOMPETENT, PLUS TU as des idées, plus elles sont bêtes et plus ça illustre ta nullité à gouverner

    Signaler un abus

  • M8252219
    12 décembre13:38

    Si il traite le VIVRE ENSEMBLE comme il a traité l'économie et le déficit de l'état ça nous promet du tango "deux pas en avant trois pas en arrière"

    Signaler un abus

  • ltondu
    12 décembre13:03

    Trop compliqués les anciens... oui ! ou comment éviter son départ prématuré...

    Signaler un abus

  • berghof
    12 décembre12:16

    Le dossier prioritaire est celui de son DÉPART !!!!

    Signaler un abus

  • M4841131
    12 décembre11:36

    « Il faut arrêter de ne parler que de réduction des déficits », =====>> c'est bien vrai, faudrait passer à l'acte, rappel, la france va emprunter 188 milliards d'euro en 2015 , on va donc drôlement baisser la dette, b.ande d' ass.assins de la france !!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer