1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les mille et un mensonges de Bachar el-Assad
Le Point13/04/2017 à 17:40

Le maître de Damas persiste et signe dans le mensonge. Dans un entretien exclusif accordé mercredi à l'Agence France-Presse (AFP) dans son bureau à Damas, Bachar el-Assad a affirmé que l'attaque chimique présumée sur une ville rebelle de Syrie était une affaire « montée » par l'Occident. « Il s'agit pour nous d'une fabrication à 100 % », a déclaré le président, qui est apparu souriant et décontracté. « Nous ne possédons pas d'armes chimiques [...] En 2013, nous avons renoncé à tout notre arsenal. »

D'après le chercheur Jean-Pascal Zanders, « toutes les armes chimiques que les Syriens ont déclarées ont été détruites ». « Le problème est que les déclarations de Damas ne sont pas fiables à 100 % », précise cet expert des armes chimiques. « D'importantes questions restent toujours sans réponse. Chaque mois, depuis 2014, l'Organisation internationale d'interdiction des armes chimiques [OIAC] les répète dans son rapport, ce qui crée une grande frustration. » À deux reprises après 2013, l'OIAC a mis en cause le régime syrien dans des attaques contre des localités rebelles.

D'après la présidence française, citée mercredi par Le Monde

, de « petites quantités résiduelles » de gaz neurotoxique resteraient bel et bien « disséminées dans le pays ». Qu'importe, le président syrien précise à l'AFP :...

Lire la suite sur Le Point.fr

5 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • delapor4
    13 avril18:29

    On ne devrait pas parler de corde dans la maison d'un pendu ni de mensonges dans le journal de BHL.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer