Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les migrants de Calais prêts à tout pour traverser la Manche

Reuters 31/07/2014 à 18:18

LES MIGRANTS DE CALAIS PRÊTS À TOUT POUR TRAVERSER LA MANCHE

LILLE (Reuters) - Des centaines de migrants en attente à Calais d'une occasion de passer au Royaume-Uni sont désormais prêts à tout pour traverser la Manche, certains prenant d'assaut les camions en plein jour.

Après l'évacuation de mai à juillet de plusieurs campements sauvages, les candidats au voyage qui errent dans le port et la zone industrielle des Dunes de la préfecture du Pas-de-Calais sont plus nombreux que jamais et tentent de partir avant le retour programmé des forces de l'ordre.

Christian Salomé, président de l'association "l'auberge des migrants" qui organise plusieurs fois par semaine des distributions de repas, estime leur nombre à un millier.

"Hier soir, nous avons distribué 720 repas, depuis le mois de mai c'est environ une cinquantaine de plus chaque semaine, cela n'arrête pas", a-t-il dit jeudi à Reuters.

La préfecture, sans vouloir valider ce chiffre, reconnaît que le nombre de migrants a sensiblement augmenté.

"Presque tous viennent d'Afrique. Soudan, Ethiopie, Érythrée, Mali, République centrafricaine, les Africains sont maintenant largement majoritaires, il y a quelques mois Afghans et Irakiens l'étaient", souligne Christian Salomé.

Leur attitude a aussi changé, selon les autorités et les bénévoles d'associations humanitaires.

"Depuis quelque temps, on voit qu'ils osent beaucoup plus et qu'il prennent tous les risques. Avant, ils dormaient le jour et tentaient discrètement de se glisser dans des camions la nuit. Maintenant, ils peuvent prendre des camions d'assaut en plein jour", dit Christian Salomé qui date ce changement de comportement des dernières évacuations de camps début juillet.

UNE NOUVELLE "JUNGLE"

Les services de gardiennage du port et les chauffeurs routiers ont aussi alerté les autorités.

Gilles Debove, responsable syndical FO Police, observe que "les migrants ont moins peur des policiers aujourd'hui. Pour être dissuasifs, les policiers devraient être aujourd'hui beaucoup plus nombreux".

Des policiers qui, comme les bénévoles d'associations, s'interrogent sur l'utilité de leur action de démantèlement de camps qui se recréent aussi rapidement qu'ils sont détruits.

Les responsables du port de Calais, qui est géré par la chambre de commerce et d'industrie (CCI), mettent en garde contre des pertes économiques liées à la présence de migrants.

"Nous ne pouvons pas gérer les conséquences d'un phénomène qui n'est pas de notre fait, un trafic en baisse, c'est un chiffre d'affaires en baisse, nous serons victimes et l'Etat doit nous protéger de cela", souligne le président de la CCI, Jean-Marc Puissesseau.

Si les services de l'Etat ont annoncé à plusieurs reprises leur refus de voir se créer une nouvelle "jungle" à Calais, comme celle démantelée en 2009, un campement sauvage est pourtant en train de s'installer sur un immense terrain vague appartenant à l'usine Tioxyde.

L'entreprise a obtenu de la justice l'expulsion des migrants et le Préfet devrait ordonner l'exécution de cette décision mais les migrants déloges se regrouperont ailleurs.

(Pierre Savary, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.