Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les microbes ont failli tuer toute vie

Le Parisien03/04/2014 à 11:03

Les microbes ont failli tuer toute vie

COMPARÉ À LUI, notre réchauffement climatique apparaît comme une aimable plaisanterie : il y a environ 252 millions d'années, la température était telle sur Terre -- jusqu'à 50 ou 60  oC à l'équateur -- que la vie a bien failli disparaître. « C'est l'extinction la plus massive qu'ait connue la planète, souligne le paléontologue Jean-Sébastien Steyer, du Muséum national d'histoire naturelle. En à peine 20 000 ans, elle a abouti à la disparition totale de 90 % des espèces vivantes. » De quoi nous faire réfléchir...

Mais qu'est-ce qui a provoqué cet emballement des températures, en plein permien ? Jusqu'à présent, les volcans figuraient parmi les principaux suspects. De gigantesques éruptions auraient transformé la Terre en cocotte-minute.

Gros producteurs de méthane

Une nouvelle étude approfondit cette hypothèse et pointe du doigt des complices insoupçonnés : des microbes appelés méthanosarcina. Selon les auteurs, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology, ces micro-organismes ont profité de l'abondance soudaine de nickel relâché dans l'atmosphère lors des épisodes volcaniques. Ils ont littéralement prospéré grâce à cette soudaine abondance de matière première. Problème : ces microbes étaient aussi de gros producteurs de méthane, un gaz à effet de serre 23 fois plus puissant que le gaz carbonique !

Une hypothèse intéressante, reconnaît Jean-Sébastien Steyer. « Car les chercheurs américains avancent trois indices qui viennent à l'appui de leurs travaux, souligne-t-il. L'analyse des couches sédimentaires de l'époque montre un accroissement soudain du nickel. Le gaz carbonique est lui aussi présent en grande quantité à ce moment-là. Enfin, la génétique montre que les microbes mis en cause, qui n'existent plus de nos jours, pouvaient être une source importante de méthane. »

Végétaux et animaux ont mis du temps à se remettre de cette catastrophe. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.