Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les médecins prudents sur les dépassements d'honoraires

Reuters24/10/2012 à 17:39

LES MÉDECINS PRUDENTS SUR LES DÉPASSEMENTS D'HONORAIRES

PARIS (Reuters) - La ministre de la Santé, Marisol Touraine, a salué mercredi un "bon" accord passé la veille avec les représentants des médecins pour limiter les dépassements d'honoraires et combler le déficit de la Sécurité sociale.

Mais les syndicats disent, eux, que rien d'effectif n'a encore été signé.

"Aucun accord n'a été signé", a déclaré mercredi à Reuters Claude Leicher, président du syndicat de généralistes MG-France. "Les syndicats présents ont simplement signé un 'relevé de conclusions', faisant état de l'issue positive des négociations."

Claude Leicher a souligné que ce document n'avait pas de réelle valeur puisqu'il n'a pas été approuvé par l'ensemble des syndicats présents aux négociations, en l'absence de représentants de MG-France habilités à signer.

Les cinq syndicats représentatifs des professionnels de santé, le SML, la CSMF, la FMF, MG-France et le Bloc, doivent examiner dans la semaine le nouveau projet d'accord, proposé mardi par l'assurance maladie.

"Il y a de nombreux éléments juridiques et techniques qu'il faut encore étudier", a expliqué le président du SML. Christian Jeambrun a rappelé que "tout le monde était épuisé après plus de vingt heures de négociations", mais exprimé sa confiance quant à l'approbation de l'accord.

Philippe Cuq, président de l'UCDF, une composante du Bloc, s'est dit en revanche encore "très réservé" sur l'accord que le gouvernement semble considérer comme acquis.

CONDAMNATIONS À GAUCHE DE LA GAUCHE

S'exprimant à la sortie du conseil des ministres, Marisol Touraine a déclaré : "C'est un bon accord, un bon texte, qui va nous permettre d'avancer vers l'objectif qui est le nôtre, c'est-à-dire celui de la diminution du coût de la santé pour les Français".

Le texte prévoit que les dépassements d'honoraires au-delà de 150% du montant remboursé par la Sécurité sociale, soit 70 euros la consultation, constituent un critère de "comportement abusif", même s'il n'établit plus un plafonnement strict comme cela était initialement prévu.

"Les dépassements qui sont manifestement abusifs pourront être sanctionnés et pour les autres les médecins se sont engagés à ne plus augmenter leurs tarifs, leurs patients seront ainsi mieux remboursés", a expliqué Marisol Touraine.

A la gauche de la gauche, le projet d'accord a été dénoncé par le PCF, le NPA et le Parti de gauche, qui affirme dans un communiqué que les dépassements sont "finalement institutionnalisés" par le texte.

Le syndicat CGT a également jugé que les assurés étaient "les dindons de la farce", à l'issue de la négociation.

Selon des chiffres remontant à 2010, un médecin sur quatre en France pratique les dépassements d'honoraires, une proportion qui monte à 85% dans certaines spécialités.

Les montants des dépassements sont en constante augmentation depuis vingt ans. À Paris ils peuvent être plus de deux fois supérieurs à la moyenne. Le total a été estimé à 2,5 milliards d'euros pour l'année 2010.

Elizabeth Pineau, Julien Ponthus et Julien Dury, édité par Gilles Trequesser

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.