1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les médecins kényans en grève risquent la prison
Reuters26/01/2017 à 12:32

    NAIROBI, 26 janvier (Reuters) - Les médecins des hôpitaux 
publics kényans en grève depuis près de deux mois ont le choix 
entre mettre fin à leur mouvement ou aller en prison. 
    La justice leur a ordonné jeudi d'interrompre dans les cinq 
jours qui viennent leur arrêt de travail, qu'elle avait déjà 
jugé illégal le mois dernier. La grève entamée le 5 décembre a 
plongé la plupart des hôpitaux du pays dans le chaos. 
    Le principal syndicat de la profession demande l'application 
d'un accord remontant à 2013 ayant accordé aux médecins des 
augmentations de salaire allant de 150 à 180%. Il veut en outre 
l'embauche de plus de personnel dans les hôpitaux publics et une 
amélioration des conditions de travail.  
    Le gouvernement dit qu'il ne peut pas, pour des raisons 
budgétaires, aller au-delà de 40% de hausse de salaire mais 
s'est engagé à étudier les autres demandes. 
    Le Kenya est en année électorale avec la présidentielle 
prévue en août qui verra le président Uhuru Kenyatta briguer un 
deuxième et dernier mandat. 
 
 (George Obulutsa et Humphrey Malalo, Gilles Trequesser pour le 
service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer