Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les mecs qui ne regardent pas le péno de leur coéquipier

So Foot13/10/2017 à 15:15

Les mecs qui ne regardent pas le péno de leur coéquipier

Ce sont des gestes ou des attitudes qui énervent. Qui sont insupportables. Qui rendent dingue tout supporter au stade ou devant sa télé. Et franchement, comme dirait Édouard Balladur, " je vous demande de vous arrêter ". Focus aujourd'hui sur ces mecs qui ne veulent pas regarder leur coéquipier tirer un penalty. Ces types-là ne méritent rien d'autre qu'un bon vieux torticolis.

D'où cela vient?


Un jour, un joueur est allé au cinéma avec sa copine voir un film d'horreur. Apeurée à l'approche d'une scène gore, celle-ci a détourné le regard, enfouissant sa tête dans les bras de son protecteur. Comme par magie, le personnage principal a alors été épargné par le loup-garou zombie qui passait par là et on a donc évité la scène de déchiquetage. Pensant détenir un don, le joueur en question a donc reproduit ce geste lors le weekend suivant, sur un terrain de football. Alors que son coéquipier, qui restait sur cinq échecs consécutifs, s'apprêtait à tirer un penalty, le cinéphile a décidé de tourner la tête. Le penalty entra dans les buts après avoir touché les deux poteaux. Depuis, cet homme est imité par de nombreux joueurs, qui pensent que détourner le regard augmentera les chances de marquer de leur coéquipier.


Pourquoi c'est insupportable


Tout est faux dans cette croyance. Ne pas regarder n'influence en rien le déroulement de la suite. Le scénario du film était déjà écrit, le personnage principal ne se serait donc pas fait bouffer même si la fille avait regardé. C'est pareil pour les pénos : les seuls qui décident de l'issue, ce sont le gardien et le tireur. Ne pas regarder est un simple manque de courage, un refus d'affronter ses peurs en direct. Un peu comme ce père qui ne veut pas assister à l'accouchement de sa femme par peur de voir sortir une horreur qui va lui servir d'enfant toute sa vie. Plus qu'un signe de peur, il s'agit souvent d'une superstition. Et comme les 20 000 tics superstitieux de Nadal avant son service, c'est insupportable.


Qui l'incarne le mieux aujourd'hui ?


Il n'est ni joueur, ni gardien. Il est entraîneur est s'appelle Jürgen Klopp. Plusieurs médias anglais, comme le Sun, ont remarqué que le coach de Liverpool aime tourner le dos au terrain quand James Milner place le ballon à neuf

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.