Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les "marinistes" veulent maintenant faire exploser l'UMP

Reuters22/04/2012 à 23:31

Les "marinistes" veulent maintenant faire exploser l'UMP

par Gérard Bon

PARIS (Reuters) - L'équipe de campagne de Marine Le Pen a accueilli dimanche comme une victoire la troisième position de la candidate du Front national au premier tour de l'élection présidentielle en France avec près de 20% des voix.

"Victoire ! Victoire !", ont scandé dans une grande clameur plus de 500 cadres et soutiens réunis dans une salle du XVe arrondissement de Paris.

Même si l'espoir d'une qualification au second tour s'est envolé, la présidente du Front national dépasse le score historique obtenu par son père en 2002 (16,86%), ce qui devrait permettre au FN de jouer les trouble-fête aux élections législatives de juin.

Pour les jeunes militants rassemblés devant un écran géant salle Equinoxe, l'objectif est à présent "d'"exploser" l'UMP aux législatives.

A 43 ans, la présidente du Front national a réussi son pari de relever un parti affaibli par les scrutins de 2007, d'adoucir son image - ce qu'elle appelle un "marinisme décomplexé" - et de s'implanter durablement.

"C'est une victoire, ça prouve que les Français adhèrent de plus en plus au programme du FN, sur tous les sujets", a dit Jean-Michel Dubois, le trésorier de la campagne, avec le calme des vieilles troupes.

Pour Marion Le Pen-Maréchal, petite-fille de Jean-Marie Le Pen, le score de la candidate marque un "nouveau départ pour le FN. "A partir d'aujourd'hui, nous allons nous positionner comme la réelle opposition", a-t-elle dit.

Florian Philippot, le directeur de campagne, qui voit sa stratégie validée, estime que tout le mérite en revient à la candidate. "Marine a fait une très belle campagne, on a toujours été très confiants", a-t-il dit à des journalistes.

Selon lui, les Français ont envoyé à Nicolas Sarkozy un "message de changement".

CHAMP DE RUINES

Marine Le Pen devait prendre la parole vers 21h00 sur une estrade bleu marine, devant trois drapeaux tricolores. La salle devait accueillir plus tard une soirée dansante.

En élégante veste noire, flanquée d'un badge "I love Marine", Kevin, un jeune "mariniste", voit de l'espoir dans le score de sa championne, "et pas seulement pour les législatives.

"Il va y avoir du changement dans ce pays, ça va se voir", dit-il tout sourire.

Le score de dimanche apparaît comme une forme de couronnement pour la fille de Jean-Marie Le Pen, qui a mené une campagne longue - quasiment depuis janvier 2011 - et harassante.

Elle estime avoir été le "centre de gravité" de la campagne, forçant par exemple Nicolas Sarkozy à parler des "oubliés" et à réagir sur la viande halal ou la venue en France de prédicateurs islamiques.

Elle a aussi la satisfaction de laisser loin derrière elle son ennemi juré, le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, donné quatrième avec autour de 11% des suffrages.

Depuis son accession à la tête du parti, Marine Le Pen parie sur une implosion de l'UMP au lendemain du scrutin présidentiel, du moins si Nicolas Sarkozy mord la poussière au soir du 6 mai.

"Nicolas Sarkozy a dit qu'il allait partir s'il perdait. Il va donc laisser un champ de ruines", déclarait-elle jeudi dernier. "Il n'a plus aucune chance de gagner. C'est une évidence. Il le sait lui-même."

Dans cette optique, la dirigeante du FN conduira la bataille des législatives à la tête d'un rassemblement patriotique susceptible d'attirer des élus UMP soucieux de sauver leur siège ou d'accepter des arrangements.

L'objectif minimum pour le FN est de faire son retour à l'Assemblée nationale, ce qui serait une première depuis 1986. Le parti avait alors obtenu 35 députés grâce à la proportionnelle.

Edité par Gilles Trequesser


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.