Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les marchés publics, première source de corruption transnationale

Reuters02/12/2014 à 19:31

PARIS, 2 décembre (Reuters) - Les industries extractives, la construction, les transports et l'information-communication sont les secteurs les plus touchés par les affaires de corruption transnationale d'agents publics, selon un rapport publié mardi par l'OCDE. Compilé sur la base de 497 dossiers sanctionnés depuis l'entrée en vigueur de la convention de l'OCDE contre la corruption en 1999, ce rapport fait apparaître que la majorité des pots-de-vin versés à des agents publics (57%) le sont dans le cadre de l'obtention de marchés publics. Les pays les plus pauvres sont pas les seuls concernés, souligne l'OCDE. Deux tiers des affaires impliquant un agent public proviennent ainsi de pays ayant un indice de développement humain très élevé (21%), élevé (22%) ou moyen (24%). Quatre secteurs représentent 60% des cas recensés : les industries extractives (19%), la construction (15%), le transport et entreposage (15%), et l'information-communication (10%). S'agissant des corrupteurs, il s'agit dans 60% des cas d'entreprises de plus de 250 salariés. Dans 41% des cas, des cadres dirigeants d'entreprise étaient informés et ont approuvé les pratiques, et dans 12% des cas les PDG. Les pots-de-vin représentent en moyenne 10,9% valeur de la transaction et 34,5% des bénéfices qui en sont tirés. Par pays, 128 dossiers ont été sanctionnés depuis 1999 aux Etats-Unis, devant l'Allemagne (26) et la Corée du Sud (11). Seulement cinq l'ont été en France, pays dont l'OCDE a mis en cause cette année le peu d'empressement à poursuivre ses entreprises coupables de faits de corruption. ID:nL6N0SI3E0 Au vu du caractère complexe et occulte des schémas de corruption, l'OCDE estime que ces dossiers ne représentent que la partie émergée de l'iceberg de la corruption. "Des progrès ont été réalisés mais de toute évidence, il convient de faire beaucoup plus pour l'éradiquer", estime l'organisation. Son secrétaire général, Angel Gurria, estime que la lutte contre la criminalité économique devrait être "un pilier de la politique de gouvernance des sociétés". Parmi ses recommandations, l'OCDE estime qu'il est "opportun" de faire pression sur les Etats pour les inciter à renforcer leur arsenal répressif de ces pratiques. Soulignant qu'il se passe jusqu'à 15 ans entre les faits et la sanction pour les affaires de corruption mises au jour, elle juge encore qu'il est "indispensable" de ménager du temps pour les enquêtes, ce qui implique "de pouvoir suspendre ou interrompre s'il y a lieu les délais de prescription" de ce genre de délits. Pour le rapport de l'OCDE : http://bit.ly/1yIcRbO (Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.