Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les maires veulent mobiliser la population contre l'Etat

Reuters09/09/2015 à 15:00

PARIS (Reuters) - L'Association des maires de France (AMF), qui bataille depuis plusieurs mois contre la baisse des dotations de l'Etat, entend mobiliser la population pour peser davantage à quelques semaines de la présentation du projet de loi de finances 2016.

L'AMF a présenté mercredi une campagne dont le mot d'ordre est "j'aime ma commune", qui verra des maires aller rencontrer leurs administrés le 19 septembre pour expliquer les enjeux des efforts demandés dans le cadre du plan gouvernemental de réduction des dépenses publiques de 50 milliards sur 2015-2017.

Les collectivités sont appelées à contribuer à hauteur de 11 milliards d'euros, mettant en péril, selon l'AMF, les capacités d'investissement voire la pérennité des services publics.

L'AMF parle d'une baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de 15,8 milliards d'euros cumulée sur la période 2014-2017 pour le bloc communal, alors que ce bloc représente 60% de l'investissement public.

La perspective du projet de loi de finances pour 2016, qui sera présenté à la fin du mois les a incités à lancer un appel à la population, d'autant que le texte devrait introduire une réforme de la DGF.

"On est face, malheureusement, à l'absence de mouvement significatif de la part de l'Etat", a dit le président de l'AMF, François Baroin, lors d'une conférence de presse.

"On a décidé, quelles que soient les sensibilités politiques, d'appeler non pas à une journée de manifestation mais de mobilisation pour que les maires se rapprochent de la population pour expliquer les difficultés (...) les choix qui doivent être les leurs", a ajouté le maire Les Républicains de Troyes.

Il s'agit "de donner plus de poids encore dans l'échange, le dialogue avec l'Etat", a-t-il encore dit.

UNE COMMUNE SUR DEUX ADHÈRE

Selon l'AMF, 17.375 communes sur 36.000 ont adopté des délibérations soutenant une action qui pointe des risques majeurs sur la pérennité des services publics, l'investissement et la fiscalité locale.

Les premiers seront au coeur de la campagne visant le grand public via les réseaux sociaux, une pétition en ligne ou encore un clip qui met en images la disparition progressive de services de proximité - écoles, crèches, transports, espaces verts, etc.

L'investissement, lui, est au centre de l'argumentaire. L'AMF s'appuie sur une enquête de novembre 2017 qui anticipe un recul de 30% de l'investissement communal sur la période 2014-2017. Or, "moins 10% d'investissement public, c'est moins 0,2 point de croissance", a dit François Baroin.

A cet égard, il juge le fonds dédié d'un milliard promis par le Premier ministre Manuel Valls très insuffisant, dans la mesure, dit-il, où son enveloppe est inférieure au coût de la réforme des rythmes scolaires, par exemple.

L'AMF, qui veut revoir à la fois le taux d'effort demandé et son rythme, fait en outre valoir que les collectivités comptent pour seulement 9,5% de la dette publique alors qu'il leur est demandé de contribuer à hauteur de 22% de l'effort national de réduction des dépenses.

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.