Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

DEUTSCHE BANK

10.98EUR
+1.67% 

DE0005140008 DBK

Frankfurt données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    10.86

  • clôture veille

    10.80

  • + haut

    11.00

  • + bas

    10.79

  • volume

    64 097

  • valorisation

    22 693 MEUR

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    22.05.18 / 16:58:21

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

  • + Portefeuille

    Ajouter DEUTSCHE BANK à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter DEUTSCHE BANK à mes listes

    Fermer

Les litiges pèsent sur le T4 de Deutsche Bank

Reuters02/02/2017 à 10:59
 (Actualisé avec détails et cours de Bourse) 
    FRANCFORT, 2 février (Reuters) - Deutsche Bank  DBKGn.DE  a 
annoncé jeudi une perte nette de 1,9 milliard d'euros au 
quatrième trimestre, supérieure aux attentes du marché, le coût 
de ses litiges hérités du passé ayant annulé les gains dégagés 
de son activité de trading obligataire. 
    Les analystes attendaient en moyenne une perte nette de 1,16 
milliard d'euros pour la première banque allemande. 
    Le titre perdait plus de 5% à 18,165 euros vers 9h50 GMT, 
plus forte baisse de la Bourse de Francfort qui reculait de 
0,33% au même moment. 
    Deutsche Bank a augmenté ses provisions pour litiges à 7,6 
milliards d'euros fin 2016, contre 5,9 milliards fin septembre, 
pour couvrir les accords à l'amiable en justice sur des dossiers 
tels que celui de la vente de prêts immobiliers toxiques avant 
la crise de 2008 et l'affaire des "transactions miroirs" entre 
la Russie, Londres et New York.        
    Le revenu de son activité ultra-rentable de trading 
obligataire a été en hausse de 11% sur le trimestre, la banque 
ayant profité d'un regain d'activité depuis l'élection du 
président américain Donald Trump en novembre. 
    Mais la banque a perdu des parts de marché au profit des 
banques américaines, certaines d'entre elles ayant plus que 
doublé le revenu tiré du trading obligataire.  
    Alors qu'en 2013 Deutsche Bank se classait au troisième rang 
des banques d'affaires mondiales dans les obligations, devises 
et matières premières (FICC), elle n'occupait plus que la 
sixième place à la mi-2016, selon les dernières données du 
cabinet Coalition.  
    "Nous sommes optimistes après un début prometteur cette 
année, a déclaré le président du directoire, John Cryan, dans un 
communiqué. Quasiment tous les segments d'activités ont 
solidement entamé l'année, a dit la banque. 
    Mais Deutsche Bank a donné peu d'éléments sur sa future 
stratégie qui devrait être redéfinie au printemps après un 
accord avec les régulateurs bancaires internationaux sur les 
nouvelles règles en matière de fonds propres. 
    Deutsche Bank pourrait ainsi envisager un revirement 
stratégique sur sa filiale de banque de détail Postbank, qu'elle 
pourrait intégrer totalement au lieu de la vendre. 
    Les provisions pour litiges ont augmenté de 29% à 7,6 
milliards d'euros fin 2016, à comparer avec 2,2 milliards 
d'euros fin septembre. 
    "Alors que les litiges ont lourdement affecté 2015 et 2016, 
ils continuent à peser en 2017", explique la banque dans un 
document de présentation. 
    Le revenu généré par l'activité de trading actions a baissé 
au quatrième trimestre, enraison d'une activité plus faible des 
fonds spéculatifs. En revanche, ceux tirés des activités 
entreprises et des investissements ont augmenté bien que la 
banque n'ait pas été choisie comme conseil pour certaines 
opérations de fusion de grande envergure. 
    Le produit net bancaire (PNB) de la banque a augmenté de 
7,5% à 7,1 milliards d'euros au quatrième trimestre. 
 
 (Arno Schütze, Juliette Rouillon et Catherine Mallebay-Vacqueur 
pour le service français) 
 

Valeurs associées

+1.67%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.