Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Libyens décidés à tourner la page de la dictature

Reuters21/10/2011 à 09:59

par Yasmine Saleh

TRIPOLI (Reuters) - "Nous sommes libres, c'est tout ce qui compte !", se réjouit Shiha Al Djilani, un habitant de Tripoli sorti célébrer dans la rue la mort de Mouammar Kadhafi.

"Nous ne pensons pas à qui viendra après. L'important, c'est que Kadhafi, le dirigeant cruel et inhumain, a disparu !", poursuit-il levant les bras au ciel en rendant grâce à Dieu.

Après huit mois d'affrontements armés, le "guide" de la révolution a été tué jeudi dans des circonstances obscures aux alentours de Syrte, sa ville natale. En abandonnant le 23 août son quartier général de Bab al Azizia aux hommes du Conseil national de transition (CNT), il était devenu la troisième victime du printemps arabe, après Zine ben Ali en Tunisie et Hosni Moubarak en Egypte.

A la différence des deux autres régimes, la Libye de Mouammar Kadhafi ne tolérait aucune opposition.

"Nous ne pourrions jamais avoir une discussion comme celle-là, dans un lieu ouvert, si Kadhafi était toujours au pouvoir", poursuit Shiha.

"J'ai passé sept ans en prison, de 1982 à 1988, seulement parce que je me trouvait près de l'aéroport quand les forces de Kadhafi ont arrêté des jeunes qui avaient retiré des banderoles portant des slogans à sa gloire."

Pour Mohamed, chauffeur de taxi dans la capitale, la Libye est désormais ouverte à tous les discours politiques, mais elle ne laissera jamais une nouvelle dictature s'installer.

COMME UNE PAGE BLANCHE

"Les Libyens sont comme une page blanche. Tous les mouvements politiques et leurs dirigeants ont la même chance de se présenter au peuple et, en définitive, le peuple choisira ce qui lui convient le mieux. Mais, ce dont je suis sûr, c'est qu'on n'acceptera jamais qu'une personne ou un groupe nous dirige indéfiniment même s'il fait des miracles. Nous voulons la démocratie et un président (...) qui ne peut effectuer que deux mandats", explique-t-il.

Parmi les membres du CNT figurent beaucoup d'anciens de l'administration de Kadhafi qui se sont démarqués du "guide" après le soulèvement.

Ils promettent des élections libres et un régime pleinement démocratique qui, même s'il repose sur la loi islamique, garantira le respect des libertés individuelles.

"L'absence d'expérience démocratique n'est jamais un problème. La démocratie s'apprend toujours quand le régime devient démocratique. Plus ont veut instaurer la démocratie, plus elle s'installe", assure Laleh Khalili, professeure à l'Institut d'études orientales et africaines de Londres.

"Cela dit, nuance-t-elle, je suit très prudente en ce qui concerne la Libye. Si le soutien de l'Otan a joué un rôle essentiel dans le renversement de Kadhafi, (ses membres) préfèrent la stabilité à un régime révolutionnaire et soutiendront les hommes en gris qui appartenaient à l'ancien régime".

Jean-Philippe Lefief pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.