1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Japonais se mobilisent contre la réforme de la défense
Reuters14/09/2015 à 16:42

(Actualisé avec manifestation, §§ 2-4) TOKYO, 14 septembre (Reuters) - Les Japonais sont majoritairement hostiles au projet de réforme autorisant les forces de l'archipel à intervenir à l'étranger, ce que la constitution pacifiste adoptée après la Seconde Guerre mondiale interdit, selon un sondage publié lundi par le quotidien Asahi. Des milliers de manifestants, parmi lesquels le prix Nobel de littérature Kenzaburo Oe et les dirigeants des principaux partis d'opposition, se sont rassemblés dans la journée devant le siège du Parlement à Tokyo pour dénoncer ce projet. La foule brandissait des pancartes "Non à la guerre". Des échauffourées ont opposé aux policiers des manifestants qui avaient renversé les barrières métalliques protégeant le bâtiment. La manifestation a réuni 45.000 personnes, selon les organisateurs. Un précédent rassemblement le 30 août avait attiré environ 120.000 manifestants, toujours selon les organisateurs. ID:nL5N11508V Malgré cette vague de protestation, le Premier ministre Shinzo Abe veut que le texte soit adopté avant la fin de la session parlementaire le 27 septembre. Le Sénat devrait se prononcer cette semaine. L'enquête menée ce week-end pour l'Asahi montre que 54% des personnes interrogées sont hostiles au projet alors que 29% sont favorables et 68% jugent qu'il n'est pas nécessaire de faire adopter le texte au cours de l'actuelle session parlementaire. Les trois quarts estiment en outre que le débat a été bâclé. (Kaori Kaneko, Yiyuan Wang, Teppei Kasai et Kiyoshi Takenaka; Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer