Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Israéliens rendent hommage à Ariel Sharon

Reuters12/01/2014 à 18:05

LA DÉPOUILLE D'ARIEL SHARON EXPOSÉE DEVANT LA KNESSET

JERUSALEM (Reuters) - La dépouille mortelle d'Ariel Sharon est restée exposée dimanche devant la Knesset, le parlement israélien, où plusieurs milliers de personnes ont attendu de pouvoir rendre hommage à l'ancien Premier ministre, décédé samedi à 85 ans après huit années de coma.

Ariel Sharon, qui fut l'un des principaux chefs de l'armée israélienne avant d'entamer une carrière politique, sera inhumé lundi après-midi près de sa résidence, la "Ferme des sycomores", située dans le sud d'Israël, après des funérailles militaires durant lesquelles des généraux de Tsahal porteront le cercueil.

"On dit que les vieux soldats ne meurent jamais mais qu'ils disparaissent. Arik Sharon a disparu il y a huit ans et aujourd'hui, nous lui disons au revoir pour de bon", a déclaré la ministre de la Justice, Tzipi Livni, dans une tribune publiée dimanche, en employant le surnom d'Ariel Sharon.

Une cérémonie funèbre aura lieu lundi matin dans le bâtiment de la Knesset. Parmi les dignitaires étrangers attendus figurent le vice-président américain Joe Biden, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier ou encore l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair.

Le président Barack Obama ne sera en revanche pas présent, laissant à son vice-président le soin de conduire la délégation américaine. De même, le secrétaire d'Etat John Kerry n'ira pas aux obsèques, "en raison de réunions déjà programmées à Paris sur la situation en Syrie et sur le processus de paix proche-oriental", a dit Jen Psaki, porte-parole du département d'Etat.

La France sera représentée par Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l'étranger. Elle assistera à la cérémonie dans la matinée à la Knesset, avant d'accompagner le cortège funéraire jusqu'à la résidence d'Ariel Sharon dans le sud d'Israël, ont fait savoir ses services dans un communiqué.

"IL ÉTAIT LIÉ À LA TERRE", DIT NETANYAHU

Barack Obama a adressé ses condoléances à la famille Sharon et aux Israéliens en évoquant "la perte d'un dirigeant qui a dédié sa vie à l'Etat d'Israël".

Comme les Etats-Unis, plusieurs pays étrangers ont rendu hommage à l'homme de paix qu'était pour eux Ariel Sharon, Premier ministre de 2001 à 2006, en rappelant sa volonté de dialogue avec les Palestiniens.

Ce dialogue est poursuivi aujourd'hui par le gouvernement dirigé par Benjamin Netanyahu, même si les divergences entre les deux camps restent profondes.

"Il était lié à la terre. Il savait que la terre devait être protégée. Et il avait compris par dessus tout que notre existence dépendait de notre capacité à nous protéger par nous-mêmes", a déclaré Benjamin Netanyahu à ses ministres dimanche après une minute de silence.

Les Palestiniens ont pour leur part rappelé qu'Ariel Sharon avait été le chef de guerre dont les troupes ont laissé les miliciens chrétiens libanais massacrer plusieurs centaines de réfugiés dans les camps de Sabra et Chatila en 1982.

Le Hamas a quant à lui évoqué la disparition d'un "tyran" à propos de celui qui avait pourtant pris en 2005 la décision unilatérale de retirer les troupes et les colons israéliens de la bande de Gaza, ouvrant la voie à l'accession au pouvoir du mouvement islamiste dans ce territoire.

Jeffrey Heller; Marc Angrand et Eric Faye pour le service français

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.