1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les indispensables services d'ordre des syndicats que n'ont pas les Gilets jaunes
Le Parisien12/01/2019 à 07:04

Les indispensables services d'ordre des syndicats que n'ont pas les Gilets jaunes

Organiser la sécurité dans les manifestations et éviter les débordements, c'est la double mission des services d'ordre des syndicats. Une organisation qui fait défaut dans les mobilisations des Gilets jaunes qui défilent sans le moindre encadrement. Dans les cortèges syndicaux, on les reconnaît, à leur brassard, leur talkie-walkie et leur position stratégique, à proximité des banderoles et des camionnettes des syndicats.La plupart du temps, ce sont des militants volontaires qui occupent ces fonctions, mais parfois, d'anciens policiers, eux-mêmes syndiqués, sont affectés au maintien de la sécurité. « Notre mission, c'est de protéger les militants qui défilent, d'avoir un cortège cohérent, donc pas trop éparpillé et leur permettre d'aller en toute sécurité d'un point A à un point B », résume Frédérique Bodin, responsable du service d'ordre chez Solidaires.Dans ce syndicat classé à l'extrême gauche, une centaine de militants, femmes et hommes, gèrent la sécurité au niveau national. « Pas besoin d'être un champion de boxe pour être recruté mais il faut savoir courir ! poursuit-il. Nous n'avons pas le droit d'être armés, mais nous disposons d'un matériel de sécurité spécifique, avec des casquettes renforcées, parfois des casques, des lunettes de protection. »«L'ambiance a changé» depuis les manifs contre la Loi travailMême matériel chez Force ouvrière (FO), où l'on dénombre entre 50 et 200 personnes affectées au service d'ordre en fonction des manifestations. « Nous nous positionnons autour de nos militants et tentons de surveiller les rues adjacentes au cas où un véhicule s'introduirait sur l'artère principale où se tient le défilé », expose un responsable du service d'ordre de la troisième organisation syndicale française, qui préfère garder l'anonymat.« Nous pouvons aussi décider d'emprunter un itinéraire bis », précise Frédéric Bodin. « Lors de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jean-648
    12 janvier12:03

    Cartier est une joaillerie de luxe Un QG s'écrit quartier général mon cher chanomar. Quand au fond, désolé mais on ne comprend rien.

    Signaler un abus

  • CHANOMAR
    12 janvier10:50

    Ah ah bfmtv le cartier général de la police commence déjà dès le matin à casser les gilets jaunes de journaliste de propagande qui fond la haine des gens pas de l information qui dissent deja qu il n y a pas beaucoup de monde

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer