1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Gaulois, Sarkozy, Mitterrand et les autres
Le Point22/09/2016 à 12:59

C'était lundi 19 septembre, devant une assemblée réunie pour assister à un meeting de l'ancien chef de l'État, en campagne pour la primaire à droite. Nicolas Sarkozy en appelle à l'histoire de France : « Dès que l'on devient français, nos ancêtres sont gaulois », a-t-il lancé, défendant ainsi l'intégration plutôt que l'assimilation et déclenchant une vive polémique.

Lire notre article « Nos ancêtres les Gaulois, une invention de la Renaissance ».

Mais cette rengaine n'est pas nouvelle, pour Nicolas Sarkozy. En mai 2006, à Nîmes, le ministre de l'Intérieur qu'il était alors en référait déjà aux Gaulois : « Quand j'étais écolier, nos maîtres nous parlaient de nos ancêtres les Gaulois. Ni les maîtres ni les élèves n'étaient dupes. Chacun savait bien qu'à Arles, à Nîmes, à Narbonne ou à Perpignan il n'y avait pas eu beaucoup d'ancêtres gaulois. À Oran, à Tunis ou à Dakar, encore moins. Mais c'était un acte de foi », assurait-il.

« Je me demande si déjà nous ne sommes pas un peu arabes? »

En mai 2016, Nicolas Sarkozy reprenait le credo dans un discours sur l'identité française prononcé lors d'un colloque organisé par le think tank France fière : « Voilà ce qu'écrivait le grand Ernest Lavisse à l'intention des instituteurs de la IIIe République dans son Dictionnaire...

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer