1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Français vont-ils se mettre au « doggy bag » ?
Le Point05/04/2018 à 06:11

Emporter ses restes reste un tabou en France. (crédit : Patrick Lefevre)

C'est une habitude que les Français n'arrivent pas à prendre : demander à la fin d'un repas au restaurant un « doggy bag » pour emporter les restes. Mais cela pourrait bien changer, rapporte Le Parisien

. La commission du Développement durable de l'Assemblée nationale vient en effet d'adopter un amendement qui vise à obliger les restaurateurs à le proposer à leurs clients, la pratique étant simplement encouragée pour le moment. Pour ces députés, « le but est de généraliser une pratique existante et de réduire par deux le gaspillage alimentaire d'ici à 2025 ». Le gaspillage alimentaire en restauration collective et commerciale représente en effet 21 kilos par Français par an.

Mais le « doggy bag », ce sac de restes que l'on emporte chez soi, une pratique courante dans les pays anglo-saxons, a du mal à s'imposer en France. Pour le sociologue de l'alimentation Claude Fischler, interrogé par le quotidien, « le doggy bag est une tradition américaine qui correspond à la taille des portions là-bas. Et puis doggy bag, ça voudrait dire que c'est pour le chien et il y a donc une gêne à vouloir emporter les restes pour soi-même ». En juillet dernier, Madame Figaro s'interrogeait : « Est-ce bien raisonnable de demander un doggy bag dans un restaurant étoilé  ? »

Frein psychologique

Du côté des restaurateurs aussi, il existe des réticences....

Lire la suite sur Le Point.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer