1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Français n'aiment pas l'UE, mais plébiscitent l'euro
Reuters27/02/2014 à 15:31

RPT-LES FRANÇAIS N'AIMENT PAS L'UE, MAIS PLÉBISCITENT L'EURO

PARIS (Reuters) - Les Français jugent très majoritairement que l'Union européenne est responsable des politiques d'austérité menées actuellement par ses Etats membres, tout en plébiscitant l'euro, selon un sondage Eurobaromètre publié jeudi.

Cette étude d'opinion, réalisée à la demande de la Commission européenne, illustre les contradictions des Français.

Si 83% d'entre eux se déclarent satisfaits de leur vie en général, ils sont 91% à juger mauvaise la situation économique de leur pays, soit 23 points de plus que la moyenne européenne, et 37% pensent qu'elle va encore se dégrader en 2014, contre 19% qui estiment qu'elle va s'améliorer.

Pour la première fois dans l'histoire des sondages Eurobaromètre, 65% des Français jugent que l'UE est responsable des mesures d'austérité prises pour redresser les comptes publics et qu'elle ne protège pas des effets négatifs de la mondialisation, 11 points au-dessus de la moyenne européenne.

Et 56% d'entre eux se montrent pessimistes pour l'avenir de l'Union, alors que la moyenne européenne s'établit à 43%.

Mais ils sont à 63% favorables à l'euro, un chiffre identique à la moyenne européenne, alors que c'est au nom de la sauvegarde de la monnaie unique que ses Etats membres ont mis en place des programmes de réduction des dépenses publiques.

Ces résultats font écho à ceux d'un sondage TNS Sofres pour Le Monde, France Info et Canal+ diffusé le 12 février, qui montrait que les Français n'adhèrent pas aux propositions de Marine Le Pen, qui milite pour la sortie de l'euro, même si la présidente du Front national effectue une percée dans l'opinion.

Dans cette étude, ils se disent opposés à 64% à la sortie de l'euro, contre 29% qui pensent le contraire, et 72% d'entre eux rejettent la "préférence nationale" en matière d'emploi, contre 24% qui sont favorables à une telle mesure.

Selon Eurobaromètre, les Français sont en outre 61% à penser que la France ne ferait pas mieux si elle sortait de l'UE. Ils veulent très majoritairement, à 77%, approfondir l'intégration avec une politique de sécurité et de défense commune.

Le sondage Eurobaromètre Standard 80 a été réalisé par TNS Political & Social entre le 2 et le 17 novembre 2013 à la demande de la Commission européenne. En France, 1.027 personnes âgées de 15 et plus ont été interrogés en face-à-face par les enquêteurs de TNS Sofres.

(Yves Clarisse, édité par Jean-Baptiste Vey)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • zzxcvb41
    27 février15:15

    L'UE sert uniquement les intérêt Americano-Sioniste.Tout autre justification n'est que propagande.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer