1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les forces rebelles syriennes disent contrôler Manbij à près de 70%

Reuters31/07/2016 à 23:36
    BEYROUTH, 31 juillet (Reuters) - Les forces rebelles 
syriennes soutenues par les Etats-Unis qui combattent les 
djihadistes de l'Etat islamique à Manbij, dans le nord de la 
Syrie, ont annoncé dimanche qu'elles contrôlaient près de 70% de 
la ville. 
    A la suite de deux jours de progression rapide, les Forces 
démocratiques syriennes (FDS) ont repoussé les djihadistes à 
l'intérieur de la vieille ville, a précisé Charfan Darouich, du 
Conseil militaire de Manbij, contacté par téléphone par Reuters. 
    Des combats se poursuivent dans d'autres quartiers de la 
ville, mais la plupart des zones ouest, est et sud de Manbij 
sont désormais entre les mains des FDS, a-t-il ajouté. 
    Les djihadistes de l'EI, a-t-il dit, "sont désormais 
principalement dans la vieille ville et dans des secteurs de la 
partie nord-est de la ville". 
    Formée l'an dernier, l'alliance des Forces démocratiques 
syriennes regroupe la puissante milice kurde des Unités de 
protection populaire (YPG) et des combattants arabes. 
    Lancée il y a deux mois, leur offensive contre Manbij, 
verrou menant vers la frontière turque, est appuyée notamment 
par des éléments des forces spéciales de l'armée américaine.  
    Au moins 2.300 habitants ont pu quitter Manbij ces derniers 
jours mais des milliers d'autres sont toujours pris au piège à 
l'intérieur de la ville, ce qui ralentit la progression des 
rebelles et les bombardements américains en appui, ont rapporté 
des sources kurdes. 
    Les tireurs embusqués de l'EI et les mines terrestres 
disposées par les djihadistes freinent également l'avancée de 
l'alliance kurdo-arabe. 
    D'après Darouich, entre 40.000 et 50.000 habitants de Manbij 
se sont enfuis depuis le début de l'offensive. 
 
 (Suleiman al Khalidi; Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre 
André pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer