1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les fichiers Offshore Leaks transmis à la justice?
Reuters09/04/2013 à 21:34

OFFSHORE LEAKS : L?ENQUÊTE

PARIS (Reuters) - Le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, a demandé mardi à la presse de fournir à la justice les fichiers "OffshoreLeaks" sur les paradis fiscaux publiés par des médias internationaux.

"Le Monde" et d'autres quotidiens internationaux ont diffusé à partir du 4 avril des informations sur les paradis fiscaux, s'appuyant sur 2,5 millions de documents bancaires confidentiels.

"Je veux demander à la presse qui dit détenir des éléments et des fichiers de bien vouloir les communiquer à la justice de manière à ce que celle-ci puisse faire son travail", a dit Bernard Cazeneuve lors des questions d'actualité à l'Assemblée.

L'opération "OffshoreLeaks" a été menée par le consortium international de journalistes d'investigation (ICIJ) et 36 médias internationaux. Les données qu'a commencé à publier Le Monde portent, en France, sur une centaine de personnalités.

"L'une des multiples réactions à notre série sur les paradis fiscaux a été que des agences gouvernementales d'Allemagne, de Grèce, de Corée du Sud, du Canada et des Etats-Unis nous ont demandé d'accéder aux 2,5 millions de documents qui fondent notre enquête", a écrit le consortium vendredi sur son site internet.

"Nous refusons de le faire", a-t-il ajouté.

Les documents publiés par Le Monde ont notamment révélé que le trésorier de la campagne présidentielle de François Hollande, Jean-Jacques Augier, avait ouvert en 2005 et 2009 deux sociétés dans un paradis fiscal, les Iles Caïmans, relatives notamment à ses affaires en Chine.

Jean-Jacques Augier a affirmé que François Hollande ne savait rien et avoir agi en toute légalité.

Ces révélations sont sorties à un moment où la classe politique française est ébranlée par le mensonge de l'ancien ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui a reconnu avoir possédé un compte à l'étranger après l'avoir farouchement nié.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé qu'un projet de loi pour la moralisation de la vie politique serait présenté en Conseil des ministres le 24 avril.

Le député socialiste Yann Galut a déposé pour sa part mardi une proposition de loi visant notamment à créer un délit de "fraude fiscale en bande organisée" et à durcir les sanctions envers les détenteurs de comptes clandestins à l'étranger.

Gérard Bon, avec Chine Labbé, édité par Yves Clarisse

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • grokuik1
    09 avril19:45

    ......LE MONDE = JOURNAL DE GAUCHE ??? PAUVRES POMMES !! VONT FAIRE LA LUMIERE !! demandez à DELORS PERE DE MARTINE AUBRY COMMENT IL A GERE L EUROPE !!! LE SEUL S IL A VRAIMENT DES C O U I LL E S A FAIRE LUMIERE UN PEU TARD !!!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer