1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les femmes devraient gagner plus que les hommes, selon l'OIT
Reuters05/12/2014 à 08:49

LES FEMMES RESTENT MOINS PAYÉES QUE LES HOMMES

GENEVE (Reuters) - Les femmes sont en moyenne mieux formées, plus expérimentées et plus productives que les hommes, mais restent moins payées un peu partout dans le monde, indique l'Organisation internationale du travail dans son rapport annuel sur le travail dans le monde.

Les inégalités salariales hommes-femmes existent dans les 38 pays sur lesquels porte l'enquête et c'est aux Etats-Unis que l'écart est le plus important. Les femmes y gagnent en moyenne 64,20 dollars quand les hommes en gagnent 100.

Contrairement à la tendance générale, les hommes ont une plus grande productivité aux Etats-Unis. Ils y sont aussi plus diplomés et plus expérimentés.

En Europe, en Russie et au Brésil, en revanche, les femmes ont l'avantage dans tous ces domaines, ce qui ne change rien aux différences de traitement.

"La discrimination est l'un des facteurs qui expliquent cela. Il peut y avoir différents facteurs dans les différents pays, mais la discrimination en fait très certainement partie", déplore Sandra Polaski, directrice générale de l'OIT.

Dans les 26 pays européens étudiés, les femmes seraient en droit d'attendre en moyenne des salaires de 0,9% plus importants que ceux des hommes sur la base des critères retenus, or il sont inférieurs de 18,9%.

(Tom Miles, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer