Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les fausses plaques dans le viseur de la réforme des contraventions routières

RelaxNews08/03/2013 à 09:23

Sto/shutterstock.com

(AFP) - De nouvelles règles pour limiter la circulation de fausses plaques d'immatriculation devraient bientôt voir le jour, a annoncé mercredi le Défenseur des Droits dans un communiqué.

"Une réflexion inspirée des modèles allemand, espagnol ou anglais devrait aboutir à la mise en place de nouvelles règles de vente des plaques d'immatriculation", indique Dominique Baudis.

Les fausses plaques, ou "doublettes", sont à l'origine de nombreux PV injustifiés, en particulier pour excès de vitesse.

Le cliché pris par le radar automatique peut alors servir de preuve pour identifier le véritable conducteur, mais la contestation est plus difficile pour d'autres contraventions, comme le stationnement par exemple.

Une enquête de l'hebdomadaire Auto Plus daté du 4 mars a d'ailleurs récemment montré combien "il est enfantin de se procurer un faux jeu de plaques", selon les termes du magazine.

Selon les assurances, il y aurait entre 300.000 et 400.000 fausses plaques en circulation, et le phénomène est en plein essor.

Dominique Baudis annonce également que le délai de paiement des contraventions sera désormais le même - 15 jours - pour toutes les contraventions, avec ou sans interception du conducteur.

Les réclamations concernant les amendes et les demandes d'exonération doivent également être rendus plus simples grâce à de nouveaux formulaires, plus faciles à renseigner.

Le Défenseur des Droits indique toutefois "maintenir sa vigilance" sur plusieurs autres points.

La contestation des amendes pour les conducteurs des véhicules de location reste toujours délicate, tandis que la verbalisation des voitures appartenant à des personnes morales (entreprises) n'est pas jugée "satisfaisante".

Le fichier ARES, un registre collectant les informations relatives aux contraventions pendant cinq ans même dans le cas d'une relaxe, reste pointé du doigt. M. Baudis y voit une "atteinte aux droits et libertés individuelles", car "les informations collectées sont conservées pendant cinq ans, même si le dossier a été classé sans suite ou a donné lieu à une relaxe par un juge".

La mise en place prévue en septembre prochain du nouveau permis de conduire muni d'une carte à puce sera également surveillée "avec intérêt" par le Défenseur des droits.


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.