1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Etats-Unis répètent que le glyphosate n'est pas cancérigène
AFP30/04/2019 à 22:05

Le glyphosate, un danger pour les pollinisateurs comme le papillon monarque, selon les autorités favorables ( AFP/Archives / Pedro Pardo )

L'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA) a réaffirmé mardi que l'herbicide glyphosate n'était "probablement pas cancérigène pour les humains", mais a recommandé un nouvel étiquetage pour réduire les risques écologiques, en particulier pour les papillons.

"L'EPA n'a identifié aucun risque de santé publique relatif aux utilisations actuelles du glyphosate", a déclaré Andrew Wheeler, administrateur de l'EPA, dans un communiqué.

L'agence propose en revanche que les étiquettes avertissent dorénavant du danger de la dérive du produit dans l'air pour les pollinisateurs, et notamment pour le papillon monarque.

Le glyphosate a été développé par l'entreprise américaine Monsanto, rachetée en 2018 par le groupe allemand Bayer.

Les étiquettes aux Etats-Unis devront indiquer à l'avenir que la pulvérisation aérienne ne peut avoir lieu plus de 3 mètres au-dessus des cultures, ni si le vent dépasse les 24 kilomètres par heure.

Au sol, la pulvérisation ne pourra se faire plus de 1,2 mètre au-dessus des plantes et l'appareil ne devra pas pulvériser de gouttelettes plus petites que le réglage "fin".

D'autres changements à la réglementation actuelle sont proposés, par exemple pour l'utilisation du glyphosate sur l'eau.

L'EPA considère que le produit présente une "toxicité faible" pour les abeilles et qu'il pose des "risques potentiels" pour les plantes et les oiseaux.

Après une période de consultation publique, l'agence publiera sa réglementation finale à la fin de l'année 2019.

Le ministre de l'Agriculture Sonny Perdue a salué une décision "fondée sur la science", soulignant que les Etats-Unis avaient la même position sur le glyphosate que d'autres pays (l'Europe et le Canada ne considèrent pas non plus le glyphosate comme cancérigène).

Le Centre international de recherche sur le cancer, une émanation de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a considéré en 2015 que le glyphosate était "probablement cancérigène".

Monsanto a été condamné deux fois aux Etats-Unis, en août 2018 et en mars 2019, par des jurys populaires à San Francisco qui ont considéré que le désherbant au glyphosate Roundup était responsable des cancers de deux personnes, et que Monsanto n'avait pas pris les mesures nécessaires pour avertir des risques potentiels.

Bayer a annoncé la semaine dernière que 13.400 procédures judiciaires avaient été lancées aux Etats-Unis contre l'herbicide.

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • franck8
    30 avril22:25

    Encore une mauvaise blague de l'EPA-monsanto ! Mais Bayer se dirige de toute façon vers la faillite !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer