Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les Etats-Unis réorganisent leur aide aux rebelles syriens

Reuters 09/10/2015 à 21:59

(Actualisé avec précisions sur le contenu de l'aide et sur la stratégie US §7, 12-17) par Phil Stewart et Kate Holton LONDRES, 9 octobre (Reuters) - Les Etats-Unis ont annoncé vendredi une réorganisation en profondeur de leur aide aux rebelles syriens en lutte contre l'Etat islamique (EI), après l'échec d'un programme de formation d'unités combattantes à l'étranger lancé en mai dernier. Le Pentagone a déclaré dans un communiqué qu'il livrerait des armes et des équipements aux unités rebelles dont le profil aura été vérifié par les services américains. "Le secrétaire à la Défense Ashton Carter ordonne désormais au département de la Défense de fournir des armes et des équipements à un groupe choisi de commandants au profil validé et à leurs unités afin qu'au bout d'un certain temps, ils puissent mener une offensive concertée contre les territoires toujours contrôlés par l'EI", peut-on lire dans ce communiqué signé de Peter Cook, le porte-parole du Pentagone. Les Etats-Unis fourniront également un appui aérien à ces unités, a-t-il ajouté. Un haut fonctionnaire du département de la Défense a déclaré que ce programme serait mis en oeuvre dans les prochains jours, ajoutant que l'aide consisterait prioritairement en armes, munitions et matériel de communication. Le Pentagone ne fournit pas les noms des organisations rebelles qui vont bénéficier de ce soutien, non plus que le nombre de combattants qu'il concernera. Dans un communiqué, Ashton Carter a estimé que ces changements permettraient d'"accroître avec le temps la capacité de combat des forces anti-EI en Syrie". "Je reste convaincu qu'une défaite durable de l'EI en Syrie dépendra en partie du succès de forces terrestres locales, motivées et capables", a-t-il ajouté. PAS D'ÉQUIPEMENTS HAUT DE GAMME Les Américains, qui mènent depuis août 2014 une campagne aérienne contre l'EI en Irak et en Syrie mais refusent tout engagement au sol, ont commencé à entraîner en mai dernier un groupe de combattants rebelles syriens "modérés" avec l'objectif d'en former jusqu'à 5.400 par an pour un budget dépassant les 500 millions de dollars. Mais le programme a été marqué d'entrée par la défaite d'un premier groupe d'une soixantaine d'hommes lancés sur le terrain face aux combattants du Front Al Nosra, branche locale d'Al Qaïda. L'administration américaine a reconnu avoir rencontré des difficultés à trouver des recrues car le programme prévoyait seulement un engagement contre l'Etat islamique et non contre les forces pro-Assad. "Personne en Syrie ne va combattre que l'EI, cela était condamné à échouer avec de telles restrictions", a commenté le sénateur républicain Lindsey Graham sur la chaîne MSNBC. La numéro 3 du personnel civil du Pentagone, Christine Wormuth, a affirmé que les Etats-Unis avaient "une assez haute confiance" dans les rebelles syriens qu'ils allaient équiper. Elle a précisé que ces équipements ne concerneraient pas des armes "haut de gamme" comme des roquettes antichar ou des roquettes antiaériennes. Le Pentagone fournira "des équipements de type basique" au chefs militaires, a-t-elle affirmé. L'entrée de la Russie dans le conflit la semaine passée a un peu plus accentué les doutes sur la pertinence de la stratégie choisie par l'administration américaine en Syrie et a soulevé des questions sur l'influence que Washington peut encore exercer dans la région. (Phil Stewart et Kate Holton, Jean-Philippe Lefief et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.