Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

GENERAL ELECTRIC

13.20USD
-0.90% 
valeur indicative 11.43 EUR
Ouverture théorique 0.00

US3696041033 GE

NYSE données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    13.22

  • clôture veille

    13.32

  • + haut

    13.23

  • + bas

    13.10

  • volume

    0

  • valorisation

    114 646 MUSD

  • capital échangé

    0.00%

  • dernier échange

    18.06.18 / 22:00:00

  • limite à la baisse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    14.52

  • limite à la hausse

    Qu'est-ce qu'une limite à la hausse/baisse ?

    Fermer

    0.00

  • Éligibilité

    Non éligible Boursorama

Autres places de cotation

Fermer
  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur GENERAL ELECTRIC

    Fermer
  • + Portefeuille

    Ajouter GENERAL ELECTRIC à un portefeuille virtuel

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter GENERAL ELECTRIC à mes listes

    Fermer

Les Etats-Unis accueillent un sommet africain à Washington

Reuters04/08/2014 à 09:02

par Lesley Wroughton WASHINGTON, 4 août (Reuters) - Les Etats-Unis annonceront près d'un milliard de dollars de contrats avec l'Afrique à l'occasion du sommet américano-africain qui s'ouvre lundi pour trois jours à Washington, rapportent des responsables américains. Une cinquantaine de dirigeants africains sont attendus à cette réunion destinée à afficher l'intérêt des Etats-Unis pour un continent à forte croissance, à travers une série de partenariats public-privé visant à améliorer commerce et investissement. Le sommet risque cependant d'être en partie accaparé par l'épidémie de fièvre Ebola en Guinée, Sierra Leone et au Liberia, qui rappelle l'ampleur des besoins de l'Afrique en matière de développement malgré une croissance économique rapide. L'administration Obama refuse de voir en ce sommet une réponse à la présence croissante de la Chine en Afrique, tout en soulignant que l'intérêt des Américains va au-delà du pétrole et des minerais convoités par Pékin. "Il y aura une série d'annonces sur l'agriculture et la nourriture, l'électricité et l'énergie", a déclaré Rajiv Shah, l'administrateur de l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID). "Nous ferons des annonces importantes qui seront la preuve que nous pouvons nourrir de grandes ambitions avec nos partenaires africains et le secteur privé." Power Africa, un programme à fonds privés lancé l'an dernier par Barack Obama pour installer 10.000 mégawatts de capacité et connecter 20 millions de nouveaux clients au réseau électrique en Afrique d'ici à 2018, a atteint son but en une seule année et annoncera plusieurs milliards de dollars de nouveaux investissements, a déclaré Rajiv Shah. Le programme, auquel la Banque mondiale pourrait également offrir une large contribution, sera également étendu à de nouveaux pays. SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Le sommet de Washington devrait être aussi l'occasion d'annoncer un accroissement de la participation du secteur privé aux programmes agricoles en Afrique. Parmi eux, la "Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire" a été lancée en 2012 afin de rapprocher gouvernements, secteur privé et donateurs dans le but d'augmenter les investissements dans la production agricole, après la crise des prix alimentaires de 2008-2009. Une grande entreprise américaine de boissons devrait annoncer une hausse de ses achats aux agriculteurs africains. Plusieurs responsables africains rapportent également que le géant General Electric GE.N finalisera des investissements dans certains pays dans les domaines du rail, de la santé ou de l'électricité. Donald Kaberuka, président de la Banque africaine de développement, estime que ce sommet représente un tournant dans les relations entre les Etats-Unis et l'Afrique, jusqu'ici limitées à l'aide au développement, qui se tournent désormais vers l'investissement et le commerce. "Cela répond à ce que cherchent les Africains et répond aux attentes des milieux d'affaires américains", dit-il. Le sommet accueillera mardi une conférence économique qui réunira dirigeants africains et patrons américains. Les ministres du Commerce débattront des moyens d'améliorer l'African Growth Opportunity Act (AGOA), qui donne aux pays africains un accès aux marchés américains exonéré de taxes. L'AGOA expire en septembre 2015 et doit être renouvelé par le Congrès. Le département d'Etat annoncera quant à lui un coup de pouce de 60 millions de dollars à la formation des forces de maintien de la paix dans six pays africains. (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.