Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les espions du MI5 accusés de "torture"
Le Point06/11/2019 à 03:25

Ce sont des révélations qui risquent d'entacher la réputation des espions de Sa Majesté. Loin de l'image chevaleresque d'un James Bond, les agents du MI5 auraient recours à la torture, au meurtre ou au kidnapping, dans un système qui leur permet d'agir en toute impunité sur le sol britannique, explique The Guardian.Etre un espion donne-t-il le droit de tout faire ? C'est, en creux, la question posée par des avocats d'une coalition d'associations de défense des droits de l'homme. Ils s'attaquent à ce qui est connu de l'autre côté de l'Atlantique comme la "troisième direction". L'affaire commence en mars 2018. A l'époque, le gouvernement reconnaît, pour la première fois, que les agents du MI5, l'agence de renseignement intérieur, ont le droit de commettre des crimes au Royaume-Uni. Mais, à l'époque, deux informations cruciales restaient méconnues : jusqu'où ont-ils le droit d'aller et dans quel cadre, ces activités sont-elles permises. Les premières réponses, commencent à émerger.Lire aussi CIA : Gina Haspel, le patriotisme sans états d'âmeL'immunité pour les agents du MI5 ?Ainsi, Lord Evans, un ancien responsable du MI5, s'est exprimé dans un entretien à la BBC. Il précise que les documents autorisant les agents à commettre des crimes n'établissent pas une liste de ce qui est autorisé ou non. Une déclaration qui a rapidement été interprétée comme une reconnaissance de l'immunité dont bénéficieraient les agents du MI5. Pour Ben...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer