Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Actualités

Pétrole Brent

75.01USD
-0.60% 
valeur indicative 64.73 EUR

XC0009677409 BRN

Ice Europ données temps différé
Politique d'exécution
  • ouverture

    75.24

  • clôture veille

    75.46

  • + haut

    75.55

  • + bas

    74.45

  • +haut 12 derniers mois

    80.50

  • +bas 12 derniers mois

    44.35

  • volume

    285 530

  • dernier échange

    19.06.18 / 23:18:57

  • + Alerte

    Créer une alerte sur le cours de la valeur Pétrole Brent

    Fermer
  • + Liste

    Ajouter Pétrole Brent à mes listes

    Fermer

Les enchères pétrolières n?attirent plus les majors en Irak

Commodesk14/06/2012 à 19:44

(Commodesk) Les dernières enchères de blocs pétroliers et gaziers en Irak n'ont pas fait le plein. Les blocs mis aux enchères se trouvaient pour la plupart dans des zones difficiles d'accès de l'ouest et du centre du pays, où la sécurité ne va pas de soi, avec un potentiel incertain.

Quatre blocs sur les douze proposés (dont sept gisements gaziers) n'ont pas trouvé preneur, et un enchérisseur britannique retenu a refusé les 5 dollars par baril offerts par les autorités. L'un des consortiums gagnants a accepté une rémunération de 6,20 dollars par baril découvert, inférieur au seuil de rentabilité de la plupart des compagnies.

La complexité juridique du pays rebute aussi les majors, sachant par exemple que les contrats signés avec le gouvernement de la zone autonome du Kurdistan ne sont pas reconnus à Bagdad. L'américaine Exxon Mobil s'est ainsi vu écarter des enchères pour avoir conclu un contrat avec le gouvernement autonome kurde.

Le pays est encore instable politiquement et les contours juridiques de la future loi sur le gaz et le pétrole restent flous, les différentes factions politiques ne parvenant pas à s'entendre. La forme des contrats proposés fait aussi hésiter les majors, puisqu'elles seraient payées uniquement en tant que prestataires de services, au lieu de partager avec le pays les bénéfices de l'exploitation de ses ressources, comme cela se pratique couramment ailleurs.

Le ministère du pétrole irakien a fait une concession en retirant l'obligation pour les contractants étrangers de travailler avec un partenaire local. Mais les compagnies qui découvriront du pétrole ne sont pas certaines d'avoir ensuite le droit de l'extraire.  Le ministère irakien du pétrole peut décider de conserver les gisements pour constituer une réserve nationale stratégique. Ce n'est pas le cas dans la zone autonome kurde, où les compagnies contractantes peuvent provisionner dans leur bilan les gisements qu'elles identifient, à la satisfaction de leurs actionnaires.

L'Irak s'efforce de remettre sur pied une industrie pétrolière dans la région de Bassora, sans acheter tout ce dont elle a besoin. Une compagnie danoise a ainsi emporté un contrat de longue durée pour une fabrique de tuyaux pour le transport des hydrocarbures. Mais dans l'ensemble, les grandes compagnies du secteur pétrolier ou gazier ne se précipitent pas sur les marchés ouverts dans ce pays.

Malgré tout, Pakistan Petroleum, Petro-Vietnam, les russes Bashneft et Lukoil, les moyen-orientaux Kuwait Energy et Dragon Oil (Dubaï), Turkish Petroleum, la chinoise CNOOC et la japonaise Japex ont participé aux dernières enchères.

Après dix ans d'interruption des investissements, depuis l'intervention sur son territoire et la guerre civile qui a suivi, l'Irak espère atteindre à un horizon de cinq ans une production de 8 millions de barils de brut par jour avec l'appui de ces partenaires étrangers.

Le pays détient les 4èmes réserves pétrolières mondiales, 143 milliards de barils (dont 45 milliards de barils au Kurdistan irakien), et ses réserves gazières sont les 10èmes du monde, de l'ordre de 3.100 milliards de m3 d'après le département américain de l'énergie.

Valeurs associées

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.