Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les élus cherchent à apaiser les tensions à La Réunion

Reuters23/02/2012 à 20:07

SAINT-DENIS DE LA REUNION (Reuters) - Après deux nuits de violences urbaines à La Réunion, les élus de l'île ont présenté jeudi des propositions pour faire baisser les prix et calmer le mécontentement contre la vie chère.

Didier Robert, président (UMP) du conseil régional, a ainsi proposé d'utiliser les recettes d'une taxe locale, l'octroi de mer, pour faire baisser de 5 centimes les prix au litre des carburants.

Nassimah Dindar, présidente (DVD) du conseil général, souhaite généraliser les tarifs sociaux de l'eau, de l'électricité et du téléphone et baisser les prix de produits de première nécessité d'origine locale en créant "un fonds de concours exceptionnel".

Ces propositions seront débattues vendredi lors d'une réunion en préfecture, consacrée initialement aux seuls prix des carburants. Formulées dans l'urgence jeudi après-midi, elles visent à désamorcer la forte tension qui règne dans certains quartiers de l'île.

Selon la préfecture, environ 600 personnes se sont livrées à des pillages dans la nuit de mercredi à jeudi dans les villes du Port, de Saint-Denis et de Saint-Benoît, pillant ou dégradant une quinzaine de commerces et d'entreprises.

La nuit précédente, un même nombre de commerces, ainsi qu'un entrepôt de riz, avaient été la cible de groupes de jeunes. Soixante-huit personnes ont été interpellées et 48 placées en garde à vue.

"Les forces de l'ordre, renforcées, sont mobilisées pour faire face à ces exactions", a déclaré jeudi soir Michel Lalande, préfet de la Réunion, alors qu'une nouvelle flambée de violences nocturne était redoutée.

Un escadron de gendarmerie mobile est arrivé en renfort sur l'île en cours de journée.

LE MAIRE VEUT UN PLAN D'URGENCE

Gilbert Annette, maire socialiste de Saint-Denis, propose pour sa part des mesures de gel des prix sur "100 produits de première nécessité, aux prix de la métropole" et demande à l'Etat un plan d'urgence exceptionnel.

Dans la matinée, l'élu s'est rendu dans le quartier populaire du Chaudron, où la bibliothèque municipale et l'atelier d'initiation à l'informatique ont également été la cible des vandales. Déjà, en mars 2009, le quartier avait été le théâtre d'affrontements, en marge de grandes manifestations contre la vie chère.

"Les minima sociaux sont calculés sur des bases métropolitaines, ils ne permettent plus aux familles réunionnaises de s'en sortir", a répété le maire face à des habitants sceptiques, voire agressifs.

"Vous connaissez un enfant du Chaudron qui a réussi dans la vie et qui gagne 3.000 ou 4.000 euros par mois ? Ne cherchez pas, il n'y en a pas !", lui a lancé, en créole, un homme passablement énervé..

Le quartier est massivement touché par le chômage, qui concerne 29,5% de la population réunionnaise et 60% des jeunes de moins de 25 ans.

Il y a 21 ans jour pour jour, le 23 février 1991, des émeutes avaient éclaté au Chaudron. Huit personnes avaient perdu la vie dans un incendie à la suite du pillage d'un magasin de meubles. Gilbert Annette était déjà maire à l'époque, poste qu'il a retrouvé en 2008.

Bernard Grollier, édité par Gérard bon


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.