Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les dirigeants de l'OM remis en liberté, sans charges

Reuters20/11/2014 à 20:03

LES DIRIGEANTS DE L'OM REMIS EN LIBERTÉ

MARSEILLE (Reuters) - Les personnes placées en garde à vue mardi dans le cadre d'une affaire liée aux transferts de l'Olympique de Marseille ont été toutes remises en liberté mercredi soir, parmi lesquelles l'actuel président du club Vincent Labrune et ses prédécesseurs Pape Diouf et Jean-Claude Dassier.

"Aucune charge n'a été retenue à leur encontre", a précisé jeudi le site internet du club marseillais.

"Comme ils s'y étaient engagés, il y a près de deux ans, lors de leur première rencontre avec les policiers, Vincent Labrune et Philippe Perez ont apporté toutes les précisions utiles au dossier", ajoute le club.

Pape Diouf à Marseille et Jean-Claude Dassier à Nanterre ont été libérés les premiers mercredi soir après plus d'une trentaine d'heures d'audition.

Au total, une quinzaine de personnes gravitant dans l'entourage du club marseillais avaient été placées mardi en garde à vue, comme Julien Fournier, actuel directeur général de l'OGC Nice après avoir occupé ce poste à l'OM pendant près de dix ans.

"On ne me reproche rien, absolument rien", a dit Pape Diouf jeudi à la presse. "En 36 heures de garde à vue, on ne m'a sorti ni document signé de moi, ni virement, ni compte en banque. J'ai simplement servi de pédagogue aux policiers pour leur expliquer comment fonctionnait un club de football".

"MISE EN SPECTACLE"

"La justice ne doit pas être mise en spectacle", a regretté l'ancien président, indiquant que le juge lui avait simplement expliqué, lors de la prolongation de sa garde à vue, "qu'il était bon que tous les protagonistes soient entendus en même temps, dans les mêmes conditions".

Pour l'ancien dirigeant, une "simple convocation" aurait été suffisante.

Dirigeants et anciens cadres de l'OM ont été placées en garde à vue à la demande du juge marseillais Christophe Perruaux en charge de l'information judiciaire ouverte le 4 mai 2011 pour "blanchiment, abus de biens sociaux, association de malfaiteurs, extorsion de fonds en bande organisée et recel".

Les enquêteurs s'intéressent à une série de contrats de transferts au sein du club marseillais, dont celui de l'attaquant André-Pierre Gignac, qui aurait donné lieu au versement de commissions présumées occultes.

Le transfert de Souleymane Diawara, de Bordeaux à l'OM en 2009, et celui de Samir Nasri, de l'OM vers Arsenal en 2008, sont également dans le collimateur des policiers.

Une série de perquisitions avaient été effectuées en janvier 2013 au centre d'entraînement de l'OM et de nombreux documents relatifs aux transferts du club saisis, dont celui de l'international français André-Pierre Gignac.

Le transfert de l'attaquant en août 2010 de Toulouse à Marseille, pour une somme évaluée à 20 millions d'euros, avait été réalisé sous l'autorité de Jean-Claude Dassier et validé par Vincent Labrune, alors président du conseil de surveillance.

La justice cherche à vérifier le possible versement de rétrocommissions à des personnes proches du grand banditisme, qui auraient gravitées dans l'entourage du club phocéen.

De source proche du dossier, les enquêteurs pourraient prochainement étendre leurs auditions à de nouveaux protagonistes des transferts, comme des intermédiaires reconnus ou pas dans le milieu du football et des agents de joueurs.

(Jean-François Rosnoblet, édité par Gérard Bon)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.