Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les « digital natives » ne sont pas si naïfs
Le Point25/08/2019 à 09:25

Alors que les technologies digitales facilitent la croissance des organisations aussi bien établies qu'émergentes, les facettes plus sombres de l'économie digitale commencent à émerger. Au cours des dernières années, plusieurs pratiques peu éthiques ont été révélées, y compris la saisie et l'utilisation des données des consommateurs, des activités anticoncurrentielles et des expériences sociales secrètes.Lire aussi Facebook offre 20 dollars à des ados pour tout savoir de leur vie privéeMais que pensent de ce développement les jeunes qui ont grandi avec Internet ? Notre projet de recherche auprès de 400 d'entre eux, âgés de 19 à 24 ans, montre que cette génération aussi appelée « GenTech » pourrait bien être celle qui renverse la révolution digitale. Les résultats de notre recherche pointent une frustration et une désillusion sur la façon dont les organisations ont accumulé des informations consommateurs en temps réel, sans que ceux-ci en aient connaissance, et parfois sans leur consentement.« Capitalisme de surveillance »Nombreux sont ceux qui comprennent que leur vie digitale a une valeur commerciale pour une variété d'organisations qui utilisent cette information pour le ciblage et la personnalisation des produits, des services et des expériences.Cette ère d'accumulation en temps réel et de commercialisation de données sur les usagers a été baptisée le capitalisme de surveillance et est une nouvelle ère pour les...

Lire la suite sur LePoint.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer