Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les deux camps libyens s'affrontent sur le pétrole

Reuters12/03/2015 à 22:11

SKHIRAT, Maroc/BENGHAZI, Libye, 12 mars (Reuters) - Le parlement de Tripoli hostile au gouvernement libyen d'Abdallah al Thinni a accusé jeudi un groupe allié à ce gouvernement, seul reconnu par la communauté internationale, de chercher à vendre du pétrole libyen sans passer par la NOC, la compagnie pétrolière nationale. Le Congrès général national (CGN), rétabli par les miliciens qui contrôlent la capitale depuis août dernier, a précisé qu'il allait soulever cette question auprès de l'émissaire spécial des Nations unies pour la Libye, Bernardino Leon, a déclaré Saleh al Makhzoum, l'un des vice-présidents du CGN. Selon lui, le Vito, un pétrolier appartenant à une compagnie des Emirats arabes unis, a essayé de prendre livraison d'une cargaison de brut dans le port libyen d'Es Sider. Le porte-parole des forces de sécurité fidèles au gouvernement Thinni qui contrôlent Es Sider a rejeté ces accusations. Ali al Hassi a souligné que le port d'Es Sider et tout le secteur du "croissant pétrolier" avaient été déclarés zone militaire et étaient sous le régime de la "force majeure". Selon les données permettant de suivre le trafic des navires de commerce, le Vito, qui bat pavillon panaméen, se trouve actuellement au large de la Crète. La National Oil Corp (NOC), basée à Tripoli, avait auparavant affirmé que du brut libyen avait été proposé sur les marchés en dehors des canaux officiels. Il y a un an, la même force de sécurité d'Es Sider avait tenté de vendre du pétrole pour son propre compte, ce qui avait donné lieu à un affrontement avec le gouvernement officiel, encore basé à Tripoli à l'époque. Les forces spéciales de la marine américaine avaient fini par donner l'assaut au pétrolier au large de Chypre et avaient restitué la cargaison au gouvernement libyen. Cette force de sécurité, dirigée par Ibrahim Djathran, était alors un groupe rebelle qui luttait pour l'autonomie des régions de l'Est libyen. Elle s'est depuis ralliée au gouvernement Thinni. (Aziz Yaakoubi, Ayman al-Warfalli, Ulf Laessing, Ahmed Elumami, David Sheppard et Jonatahn Saul; Danielle Rouquié et Guy Kerivel pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.