Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les députés n'ont plus que trois jours pour déclarer leur patrimoine

Le Parisien28/01/2014 à 18:46

Les députés n'ont plus que trois jours pour déclarer leur patrimoine

Le compte à rebours est lancé. Les députés doivent déclarer leur patrimoine avant le 1er février, comme les y oblige la loi sur la transparence de la vie publique. Et tous ne le font pas de gaieté de coeur.

«C'est très chiant et très con», a lâché mardi Jean-Christophe Lagarde, porte-parole des députés de l'UDI, disant y avoir passé «une partie de son week-end». «Il a fallu que je déclare un livret A à 15 euros que j'ai ouvert pour ma petite fille il y a six mois», a raconté l'élu de Seine-Saint-Denis. L'affaire Cahuzac, à l'origine de la nouvelle loi, est selon lui «un prétexte démagogique». «Rien de cela n'aurait empêché M. Cahuzac de planquer son argent en Suisse», a encore jugé le député UDI à propos de ces déclarations qui ne seront pas publiables mais consultables en préfecture.

«On entre dans le voyeurisme. On entend les socialistes appeler au respect de la vie privée, là il faut mettre en pâture le patrimoine des élus. Mais la loi s'applique, et, comme tout le monde, j'ai fait ma déclaration», a déclaré de son côté le chef de file du groupe UMP, Christian Jacob.

François de Rugy : «Une arme dissuasive»

A l'inverse, les députés de la majorité relativisaient cette contrainte. «C'est comme la déclaration de revenus, on la fait au dernier moment», a résumé un député radical. «Je ne l'ai pas encore bouclée», a reconnu le co-président du groupe écologiste François de Rugy, qui avait publié la sienne en 2012 et qui a assuré «prendre cette question très au sérieux». «Cette transparence, c'est quelque chose que l'on doit à nos concitoyens, c'est une vraie arme dissuasive, préventive contre l'enrichissement personnel», a encore estimé ce député de Loire-Atlantique.

Comme les membres de cabinets ministériels et collaborateurs du président de la République, ainsi que des présidents de l'Assemblée et du Sénat, les parlementaires doivent déposer leurs déclarations, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.