1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les Démocrates ont-ils raison de vouloir destituer Trump ?
Le Parisien25/09/2019 à 21:31

Les Démocrates ont-ils raison de vouloir destituer Trump ?

La campagne présidentielle américaine de 2020 a déjà son tempo : ce sera la procédure de destitution à l'encontre de l'actuel locataire de la Maison Blanche, Donald Trump. Et qu'importe si cette mise en accusation - le fameux « impeachment » - n'aboutira sans doute jamais au départ forcé du 45e président des Etats-Unis.Ce sont des appels téléphoniques passés en juillet dernier par Trump au nouveau président ukrainien, Volodymyr Zelensky, pour lui demander de diligenter des enquêtes à l'encontre de son rival politique Joe Biden et de son fils Hunter qui ont décidé les démocrates de la chambre des Représentants à lancer la procédure.Mercredi, la retranscription en cinq feuillets d'une des conversations entre les deux présidents, rendue publique par la Maison Blanche après avoir été déclassifiée, a confirmé globalement les griefs des démocrates.Quel rapport entre l'Ukraine et le fils de Joe Biden ?Bien que Trump, s'en défende en affirmant, très en colère, n'avoir jamais exercé « la moindre pression » sur son homologue ukrainien, le document prouve qu'il a bien incité ce dernier à investiguer sur son rival démocrate, actuel favori pour l'investiture de son parti. Mais quel rapport entre l'Ukraine et le fils du candidat démocrate ?Hunter Biden, fils de l'ex-vice-président américain, a siégé de 2 014 à 2 019 au conseil d'administration d'un conglomérat gazier ukrainien appartenant à l'oligarque Mykola Zlotchevski. Or Donald Trump soupçonne Joe Biden d'avoir, lorsqu'il était au pouvoir comme bras droit d'Obama, tenté d'arrêter des enquêtes pour corruption visant les dirigeants de la société gazière. Avec ses multiples dimensions et ses rebondissements prévisibles, l'affaire est bien partie pour alimenter le débat politique américain jusqu'à la prochaine présidentielle, en novembre 2020.Sous pression de l'aile gauche des élus démocrates, la présidente de la Chambre ...

Lire la suite de l'article sur LeParisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer