Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les chefs du renseignement auditionnés par le Parlement

Reuters 04/04/2012 à 20:54

LES SERVICES DE RENSEIGNEMENT AUDITIONNÉS PAR LE PARLEMENT

PARIS (Reuters) - Les chefs des services de renseignement français ont été entendus mercredi sur leur action dans l'affaire Merah par la délégation parlementaire au renseignement, sur fond de polémique entre la majorité et les socialistes.

Son président, le député UMP Guy Tessier, a déclaré qu'aucune faille dans le suivi du tueur n'avait été décelée lors de cette audition, mais il s'est vu aussitôt reprocher d'avoir violé le secret-défense couvrant les travaux.

"Les déclarations qui ont pu être faites à la suite de cette réunion n'engagent que leur auteur", déclarent les sénateurs PS Didier Boulaud, Jean-Louis Carrère et Jean-Pierre Sueur dans un communiqué. "Pour notre part nous respecterons strictement le secret-défense, conformément à la loi", ajoutent-ils.

"Par cette déclaration, Guy Tessier viole le secret-défense qui recouvre les travaux de sa délégation", renchérit François Rebsamen, président du groupe socialiste au Sénat.

"Il porte une appréciation personnelle sur l'action des services sans aucun élément pour l'étayer", ajoute-t-il dans un communiqué.

La délégation, créée en 2007 et composée de huit parlementaires - quatre députés et quatre sénateurs - a entendu mercredi matin Bernard Squarcini, directeur central du renseignement intérieur (DCRI), Erard Corbin de Mangoux, directeur général de la sécurité extérieure (DGSE) et Ange Mancini, coordonnateur national du renseignement.

A l'issue de leur audition, Guy Tessier a assuré que les réponses apportées par les responsables du renseignement aux parlementaires les avaient pleinement satisfaits et qu'il n'y avait "aucune ombre au tableau" dans le suivi de l'auteur des meurtres de Toulouse et Montauban.

PAS DE CONFÉRÉRENCE DE PRESSE

Le député UMP avait auparavant annoncé qu'il tiendrait une conférence de presse mais à l'ouverture de la réunion, et avant même de commencer les auditions, les membres de la délégation ont décidé à l'unanimité d'annuler cet événement et de publier à la place un communiqué.

Ce texte se contente de souligner que l'affaire Merah "donne aujourd'hui lieu à un débat sur le rôle et l'organisation de nos services de renseignement".

La réunion avait été décidée dès le lendemain de l'assaut donné par la police contre Mohamed Merah, qui a donné lieu à une polémique sur l'efficacité des services de renseignement.

Le tueur de Toulouse et Montauban, qui a dit agir au nom d'Al Qaïda, avait été interrogé au retour d'un voyage au Pakistan et en Afghanistan mais les autorités affirment que rien ne laissait présager un passage à l'acte.

Le Sénat avait décidé de faire entendre les responsables du renseignement par sa commission pour le contrôle de l'application des lois présidée par le socialiste David Assouline.

Mais les ministres de l'Intérieur et de la Défense, Claude Guéant et Gérard Longuet, ont refusé la tenue de ces auditions, au grand dam de l'opposition.

Les deux ministres avaient annoncé dans un communiqué qu'ils avaient décidé de "donner une suite favorable" à ces auditions mais par la délégation parlementaire au renseignement.

Emile Picy et Gérard Bon

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.