Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

« Les Champs, ce sera une première pour un chanteur. Mais Johnny, c'est Victor Hugo »

Le Monde08/12/2017 à 06:39

Un prêtre s'agenouille pendant une veillée de prière pour l'âme de la rock star défunte, à l'église Saint-Roch à Paris, le 7 décembre.

Johnny Hallyday est devenu intouchable, alors qu'il était critiqué de son vivant. Mais il est des artistes, des chanteurs, des écrivains, des cinéastes, qui sont bien plus que cela, rappelle notre chroniqueur Michel Guerrin.

C'est bien connu, une personnalité qui meurt devient un saint que l'on pare de toutes les vertus et de tous les talents. Prenez Johnny Hallyday. Peu importe qu'on l'aime ou pas, qu'on soit ému ou indifférent. Sa disparition devient dévotion.

On le vérifie sur les réseaux sociaux. Mais aussi à travers les réactions des responsables politiques. Chacun, de gauche à droite, quoi qu'il en pense, doit se prosterner, avec plus ou moins d'inspiration et de poncifs - monument, totem, roi, héros, etc. Il doit y aller de son couplet, donner dans la surenchère, appeler aux obsèques nationales.

Pour Johnny, ce sera, le samedi 9 décembre, la descente des Champs-Elysées. Le trajet fut déjà envisagé en 2009 par le président Sarkozy quand le chanteur était au plus mal, ce qui l'aurait rendu furieux lit-on dans Johnny, les 100 jours où tout a basculé, de Catherine Rambert et Renaud Revel (First, 2010).

Les Champs, ce sera une première pour un chanteur. Mais Johnny, c'est Victor Hugo, dont les funérailles, le 1er juin 1885, ont attiré des centaines de milliers de personnes le long d'un cortège qui chemina pendant huit heures entre l'Arc de triomphe et le Panthéon. Combien de temps pour Johnny jusqu'à l'église de la Madeleine ?

La gauche contrainte de pleurer Les réactions sont instructives tant elles disent autant de celui qui parle que du défunt. La ministre de la culture, Françoise Nyssen, peu inspirée dans la formule symbolique, a enquillé les perles. Marine Le Pen a salué un « taulier »...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.