1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les causes (féminines) du viol vues par la police hongroise
Le Point28/11/2014 à 07:55

"Tu peux faire quelque chose pour éviter cela." C'est sur ce slogan que se termine un étonnant clip de prévention contre le viol diffusé sur YouTube par le ministère de l'Intérieur hongrois. Image de fond : un femme inconsciente dans une rue sordide qui vient de se faire agresser. Ceci expliquant cela, avant le drame, on l'a vue partir danser en discothèque avec ses amies ; tenues aguicheuses, alcool, drogue et jeux lascifs avec des hommes à l'appui. "Nos expériences montrent que la métacommunication féminine (comprendre : le langage corporel, NDLR) joue un rôle important dans la prévention. C'est souvent la coquetterie des jeunes femmes qui déclenche la violence", a indiqué la police, suite au tollé provoqué sur les réseaux sociaux.Mauvais élèveCette vidéo, également destinée à être diffusée dans les lycées du pays, a bien sûr hérissé le poil de nombreuses associations féministes et autres citoyennes hongroises. Dans ce pays, épinglé en 2007 par Amnesty international pour ses "préjugés largement répandus" qui "empêchent les femmes victimes de viol d'obtenir justice", on estime que 99 % des femmes n'osent pas porter plainte en cas d'agression, a rappelé à Libération l'association Hungary's Women United Against Violence. Il faut dire qu'en 2006, selon un sondage, près de 32 % des Hongrois - soit 40 % des hommes et plus de 25 % des femmes -, estimaient que la femme était "responsable" en cas de viol. ...

Lire la suite sur Le Point.fr

10 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • xaavidf
    12 décembre13:50

    toutes en burqa et pi cé tou.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer