Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les caisses sont Covid
So Foot04/05/2020 à 13:00

Les caisses sont Covid

Officialisée le jeudi 30 avril, la résiliation du contrat de Canal avec la Ligue, du fait de l'arrêt définitif de la Ligue 1, coûtera 243 millions d'euros aux formations de l'élite. Une déflagration qui touche tout le monde, même si certains clubs, et notamment les plus grosses écuries du championnat, accusent plus largement le coup.

Le calcul est vite fait. Une division élémentaire a suffit pour que la Ligue 1 se retrouve soudainement avec l'estomac dans les chaussettes : sur les 762 millions d'euros de droits TV que les clubs hexagonaux devaient théoriquement percevoir lors de l'exercice en cours, 243 millions d'euros ne seront pas versés, suite à la résiliation du contrat de Canal avec la Ligue. Soit une perte de recettes télévisuelles qui gravite autour de 32%. La suite ? Chaque club va devoir naviguer à vue pour s'extirper de la mer filandreuse dans laquelle ils se retrouvent économiquement embourbés. Même si certains vont devoir davantage sortir les rames que d'autres.

Covid moi les poches


Avant de s'inquiéter, il faut déjà tenter de modéliser les dégâts. Les deux dernières tranches de versement que les diffuseurs devaient verser à la Ligue impactent variablement les clubs qui devaient en bénéficier. La tranche d'avril, de 110 millions d'euros, était répartie en fonction de la notoriété des équipes : le PSG était censé récolter 16,12 millions d'euros hors taxes, l'OM 13,90 millions, Lyon 12 millions, Saint-Étienne 9,45 millions et Monaco 8,16 millions, là où des clubs comme Brest ou Metz devaient toucher 1,5 et 2,1 millions d'euros. L'intégralité de ces 110 millions ne disparaissent pas dans la nature, puisque Canal s'est engagé à verser 37 millions, pour régler une partie des matchs joués, avant que le Covid-19 ne vienne foutre en l'air la saison. Raisonnement identique pour BeIN, qui devrait théoriquement régler une ardoise légèrement au dessus de 10 millions d'euros, sur les 42 millions que la chaîne devait au départ verser, lors du paiement de cette tranche des droits TV.

Le Graët : " On ne peut pas plaire à tout le monde "

La casse financière reste considérable, d'autant plus qu'elle se double d'une perte de Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer