Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les brasseurs alsaciens manifestent contre la hausse des taxes

Reuters12/11/2012 à 21:59

MANIFESTATION CONTRE LA HAUSSE DES TAXES SUR LA BIÈRE

STRASBOURG (Reuters) - Près de 200 salariés des brasseries alsaciennes ont manifesté lundi à Strasbourg contre la hausse des droits d'accise de la bière prévue dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013.

La manifestation, encouragée par les directions des entreprises brassicoles, était organisée à la veille de l'examen par le Sénat du texte adopté le 25 octobre par l'Assemblée nationale.

L'Alsace, qui produit 60% des 17 millions d'hectolitres brassés chaque année en France, avec des marques comme Kronenbourg, Heineken, Fischer, Meteor ou La Licorne, craint les conséquences de cette hausse de 160% de la taxe à l'hectolitre.

"Cela me semble démesuré. Ils vont tuer la poule aux ?ufs d'or", a dit à Reuters Raphael Nisand, maire et conseiller général socialiste de Schiltigheim, commune de la banlieue de Strasbourg qui accueille la brasserie Heineken.

"Rien que l'augmentation de la taxe, c'est 15% du prix de revient. Cela prouve que le lobby des ?pinardiers' est plus fort que le lobby brassicole", a-t-il ajouté.

Les manifestants se sont rassemblés devant l'hôtel de ville aux cris de "Sauvons la bière alsacienne".

Une croix avait été déposée sur un tapis de houblon avec ce slogan en guise d'épitaphe : "Taxer la bière tuera la filière".

Les brasseries emploient 1.800 personnes en Alsace.

"Cette taxe est tout à fait excessive, injuste et dangereuse", a dit Michel Haag, P-DG de Meteor et président de l'Association des brasseurs d'Alsace.

L'augmentation sera de 24 euros à l'hectolitre pour une bière titrant 5°, soit la plus courante en France, portant les droits d'accise à un total de 36 euros.

Quand le gouvernement rétorque que cette hausse ne devrait représenter que cinq centimes sur le prix d'un demi, les brasseurs assurent que ce sera "20 à 30 centimes", car "les cafetiers ont l'habitude de multiplier par quatre le prix d'achat".

Michel Haag s'inquiète également pour la survie des dernières entreprises familiales du secteur, comme Meteor, une PME de 200 personnes qui réalise 40 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Gilbert Reilhac, édité par Gérard Bon

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.