Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les biens français de l'oncle d'Assad transparents, dit sa défense

Reuters27/09/2013 à 14:56

PARIS (Reuters) - Des proches de Rifaat al Assad, l'oncle du dirigeant syrien, affirment vendredi que les investissements dans l'immobilier en France de cet opposant au régime, qui font l'objet d'une plainte, sont complètement transparents.

Condamné à l'exil après avoir tenté de prendre le pouvoir contre son propre frère, le père de Bachar al Assad, Rifaat al Assad portera plainte la semaine prochaine pour dénonciation calomnieuse, a déclaré son avocat, Me Marcel Ceccaldi.

"On est dans le délit patronymique", a-t-il dit à Reuters en rappelant que son client est un opposant en exil en France et en Espagne depuis 1984 et qu'il pourrait contribuer à l'installation d'un pouvoir de transition en Syrie.

La plainte visera deux associations, Sherpa et Transparence International France, qui ont elles-mêmes porté plainte à la mi-septembre contre Rifaat al Assad, qu'elles soupçonnent d'avoir acquis tout ou partie de son patrimoine en France avec de l'argent amassé illégalement.

Selon le journal Le Monde, ce patrimoine s'élèverait à environ 160 millions d'euros.

Sur la base de la plainte des deux associations de lutte contre la corruption, le parquet de Paris devrait ouvrir dans les jours qui viennent une enquête préliminaire.

La plainte vise Rifaat al Assad pour corruption, recel de corruption, blanchiment aggravé, recel de détournement de fonds publics, recel d'abus de biens sociaux et recel d'abus de confiance.

Marcel Ceccaldi remet en cause "la qualité des associations à agir" et évoque un "conflit d'intérêt", des membres de leurs conseils d'administration ayant été selon lui directeur du Trésor, chef de la section financière du parquet ou commissaire de police.

"LÉGION D'HONNEUR"

"S'il y avait eu le moindre doute sur les biens immobiliers de mon client, tous acquis entre 1984 et 1986, est-ce que le président François Mitterrand l'aurait élevé au rang de grand officier de la Légion d'honneur en 1986?, demande-t-il.

L'avocat juge les attaques contre Rifaat al Assad d'autant plus regrettables que son client est susceptible à ses yeux de jouer un rôle dans la mise en place d'un pouvoir de transition en Syrie. "C'est quelqu'un qui pourrait avoir la confiance de l'armée, des minorités, de la communauté sunnite", dit-il.

Rifaat al Assad possède notamment un hôtel particulier avenue Foch, dans le 16e arrondissement, ainsi qu'une quarantaine d'appartements situés dans deux immeubles, l'un avenue du président Kennedy, dans le 16e et l'autre Quai André-Citroën, dans le 15e.

L'un de ses fils, Siwar al Assad, soutient que son père a été financé à partir de 1984 "par des États, des dirigeants et des amis à l'étranger".

"Nous sommes complètement transparents dans nos investissements, rien n'a été fait dans le secret, l'origine de nos fonds est complètement légale. Nous sommes prêts à fournir toutes les preuves à la justice", a-t-il dit à France Info.

Il explique que le roi d'Arabie Saoudite aurait cédé, par exemple, à son ami une propriété de 45 hectares et un haras dans le Val-d'Oise.

Rifaat al Assad aurait ensuite "simplement fait fructifier" ses avoirs pour se constituer sa fortune.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.