1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les bébés, physiciens sur chaise haute

Le Figaro27/12/2013 à 18:53
Les petits reconnaissent les matières autant que les formes, pour peuqu'ils soient autorisés à les toucher.

On a longtemps cru que les enfants apprenaient d'abord à nommer les objets qui ne changent pas de forme. Une erreur induite par les expériences en laboratoire, affirment trois psychologues américaines, dans une étude publiée dans Developmental Science . «Les bébés sont en fait bien plus malins que nous le pensions!», s'amuse Anne Christophe, spécialiste en sciences cognitive au CNRS.

On sait que l'on apprend mieux lorsqu'on est dans le «bon» contexte. Mais peu d'études avaient exploré cet effet du contexte dans l'apprentissage du langage. Lorsqu'on les teste en laboratoire, les bébés, le plus souvent installés sur les genoux de leur mère, semblent bien plus performants à reconnaître des objets «solides» comme des petites voitures, qui ont l'avantage de conserver la même forme qu'elles soient en fer ou en plastique. On en a déduit un peu vit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer