Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les banques grecques ont besoin de 14,4 mds au plus, dit la BCE

Reuters31/10/2015 à 11:08

(Actualisé avec annonce officielle de la BCE) FRANCFORT, 31 octobre (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé samedi estimer à 14,4 milliards d'euros au maximum les besoins de capitaux des banques grecques dans l'hypothèse d'une nouvelle détérioration de la situation économique. Cette estimation résulte de tests de résistance et de l'évaluation des bilans des quatre principales banques de Grèce, la Banque nationale de Grèce NBGr.AT , la banque du Pirée BOPr.AT , Alpha Bank ACBr.AT et Eurobank EURBr.AT , qui ont souffert des sorties de capitaux et de la dégradation de l'économie grecque. Dans l'hypothèse où l'économie évoluerait conformément aux prévisions jusqu'en 2017, les besoins de fonds propres supplémentaires de ces quatre établissements seraient de 4,391 milliards d'euros, précise la BCE. L'institution, qui assure la supervision des principales banques de la zone euro, a évalué dans ce scénario dit "de base" le montant des prêts accordés par les banques qui ne seraient pas remboursés si la situation économique de la Grèce évoluait conformément aux attentes jusqu'en 2017. Elle a également calculé les conséquences en terme de défauts de remboursement d'un scénario dit "tendu" dans lequel l'activité se contracterait plus qu'attendu, une estimation qui a conduit au montant de 14,4 milliards d'euros. L'annonce de la BCE intervient à la veille de l'examen prévu par le Parlement grec du projet de loi de recapitalisation des banques. Ce texte a été présenté vendredi par le gouvernement. Les députés devraient se prononcer dès dimanche. Le troisième plan de secours financier accordé cet été à la Grèce par ses créanciers internationaux, d'un montant total de 86 milliards d'euros, prévoit d'en consacrer jusqu'à 25 milliards au soutien du secteur bancaire grec. Le fait que les besoins estimés soient inférieurs à cette somme pourrait inciter les investisseurs à revenir en Grèce et limiter l'injection d'argent public dans le capital des banques. (John O'Donnell, avec Lefteris Papadimas à Athènes; Henri-Pierre André et Marc Angrand pour le service français)


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.