Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les attaques chimiques motivent les djihadistes français

Reuters18/09/2013 à 21:55

PARIS (Reuters) - L'utilisation du gaz sarin en Syrie imputée par plusieurs pays occidentaux au régime de Bachar al Assad a provoqué une hausse du nombre d'aspirants djihadistes français, a déclaré mercredi le juge antiterroriste français Marc Trévidic.

Les experts en armes chimiques de l'Onu ont confirmé dans un rapport publié lundi la nature chimique de l'attaque survenue le 21 août dans la périphérie de Damas sans toutefois désigner explicitement de responsable.

Le recours présumé au gaz sarin par le régime de Damas a eu une incidence sur le nombre d'aspirants djihadistes français, a déclaré Marc Trévidic, en marge d'un colloque "L'Europe contre le terrorisme" à Paris. Selon le ministère de l'Intérieur, les djihadistes français seraient à l'heure actuelle 120 en Syrie et une cinquantaine en route vers la Syrie.

"Fatalement. Au départ, on leur montre des images de musulmans victimes, c'est quand même le moteur principal", a-t-il dit.

Prié de dire si un "cause à effet" avait été constaté, il a répondu : "Oui, manifestement, ça a boosté (le nombre d'aspirants djihadistes)."

Le juge d'instruction au pôle antiterrorisme de Paris, qui fait état de quatre instructions ouvertes et de nombreux dossiers en cours d'examen, estime que la présence de ressortissants français dans les rangs des combattants armés en Syrie constitue une bombe à retardement pour la sécurité en France.

"À moyen terme, ça nous posera beaucoup de problèmes", souligne-t-il. "Pas à court terme pour l'instant, (leur objectif) c'est Bachar (al Assad), ils ne vont pas faire un attentat en France. En ce moment, ils font des braquages pour se payer leur billet d'avion (pour la Syrie), ils ne pensent qu'à ça", souligne-t-il.

"La menace à moyen terme, c'est que ces gens vont côtoyer de vrais terroristes, ils vont être entraînés. Quand il n'y aura plus de djihad là-bas, quand on les aura chassés, s'ils n'arrivent pas à établir un Etat islamiste en Syrie, ils reviendront déçus", indique-t-il.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.