1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Devenez membre - Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les allocations chômage revalorisées de 0,4% au 1er juillet
AFP30/06/2020 à 17:50

Les allocations chômage seront revalorisées de 0,4% au 1er juillet, a indiqué l'Unédic dans un communiqué, à l'issue d'un conseil d'administration qui s'est tenu mardi.

Cette revalorisation, qui succède à une hausse déjà limitée à 0,7% en 2019, concerne 92% des demandeurs d'emploi indemnisés par l'assurance chômage au 1er juillet, soit environ 3 millions de personnes.

Lors du vote, les syndicats se sont abstenus pour marquer leur désaccord avec cette revalorisation proposée par le patronat au niveau de l'inflation attendu en 2020.

Dans un communiqué, la CFDT dit avoir proposé "une augmentation de +1,2% des allocations, au regard de la revalorisation du Smic (+1,2%), des minima sociaux (+0,9%), mais aussi de l'évolution des prix, qui ont fortement augmenté pendant le confinement et particulièrement impacté le pouvoir d'achat de ceux qui ont perdu leur emploi".

Le syndicat rappelle que "50% des allocataires touchent moins de 860 euros net par mois et près d'un tiers d'entre eux a moins de 30 ans".

La CGT, qui avait proposé de son côté une revalorisation fixe de 10 euros par jour, a jugé que le patronat était "un complice actif du laminage des droits".

"Le gouvernement refuse toujours d'annuler sa réforme de l'assurance chômage de 2019 rendue encore plus violente par la crise", a rappelé le syndicat.

Le gouvernement doit annoncer d'ici la fin juillet comment il modifie les différents paramètres de sa réforme au regard de la crise mais n'envisage par une annulation pure et simple comme le réclament les syndicats.

Avec cette revalorisation, l'allocation minimale passe ainsi à 29,38 euros par jour, contre 29,26 euros actuellement.

La partie fixe de l'allocation passe à 12,05 euros par jour indemnisé contre 12 euros actuellement. Elle s'ajoute à la partie proportionnelle de l'allocation qui équivaut à 40,4% de l'ancien salaire (le salaire journalier de référence).

L'augmentation des salaires journaliers de référence concerne quant à elle seulement les allocataires indemnisés depuis plus de 6 mois, soit environ 2,4 millions de personnes. Pour environ 470.000 allocataires, seule la revalorisation de la partie fixe s'applique.

Le coût pour le deuxième semestre 2020 et l'année 2021 sera de 130 millions d'euros pour l'Unédic.

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer