Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les aéroports de Zentane et Tripoli bombardés

Reuters04/03/2015 à 21:40

(Actualisé avec bombardement à Tripoli, Conseil de sécurité) BENGHAZI, Libye, 4 mars (Reuters) - Deux avions ont bombardé mercredi l'aéroport de Zentane, ville de l'ouest de la Libye contrôlée par des forces alliées au gouvernement d'Abdallah al Thinni, seul reconnu par la communauté internationale, ont annoncé des responsables locaux. Les forces fidèles au gouvernement d'Abdallah al Thinni ont à leur tour bombardé l'aéroport de Tripoli, que contrôle le gouvernement parallèle, là encore sans provoquer de dégât majeur, selon une source aéroportuaire. A Zentane, la piste n'a pas été touchée mais l'attaque a endommagé des installations électriques. "Deux avions de combat MiG ont visé la piste mais ont raté leur cible. Ils ont pourtant touché le système d'éclairage, ce qui va nous obliger à suspendre les vols à la tombée de la nuit", a déclaré un responsable de l'aéroport, Omar Matoug. "Pour l'instant, l'aéroport fonctionne normalement." Après deux jours de combats, des miliciens islamistes ont pris mardi le contrôle des deux champs pétroliers d'Al Bahi et d'Al Mabrouk, à 200 km au sud de Syrte. Selon Ali al Hassi, chargé de la protection des sites pétroliers par le gouvernement Thinni, les installations, à l'arrêt depuis plusieurs semaines, ont été détruites dans les affrontements et la lutte se poursuit pour le contrôle d'un troisième gisement, Al Dahra. "Nous ferons mouvement demain pour reprendre les champs pétroliers", a-t-il assuré. "Celui d'Al Dahra est toujours entre nos mains." Mardi toujours, un avion appartenant aux forces du gouvernement de Tripoli, non reconnu par la communauté internationale, a bombardé les ports pétroliers de Ras Lanouf et Es Sider, sans faire de dégâts importants. ID:nL5N0W52DA Deux gouvernements et deux parlements se disputent le contrôle de la Libye depuis l'été dernier, lorsque les miliciens de l'"Aube libyenne" ont pris le contrôle de Tripoli, la capitale. Le gouvernement Thinni et la Chambre des représentants élue en juin dernier ont trouvé refuge dans l'est du pays. A Tripoli, l'"Aube libyenne" a formé un gouvernement rival et rétabli l'ancien parlement, le Congrès général national (CGN). Les Nations unies ont annoncé la reprise dans le courant de la semaine au Maroc des pourparlers de paix entre les différents groupes libyens, les autorités libyennes reconnues par la communauté internationale ayant décidé de revenir à la table des négociations. La Chambre des représentants installée à Tobrouk avait suspendu il y a une dizaine de jours sa participation aux discussions après un double attentat suicide revendiqué par l'Etat islamique qui avait fait 45 morts le 20 février à Koubbah, dans l'est du pays. Devant le Conseil de sécurité des Nations unies, l'envoyé spécial de l'Onu en Libye, Bernardino León, a prévenu que l'Etat islamique ne reculerait devant rien pour y renforcer sa présence. "Il ne fait pour moi aucun doute que les groupes terroristes, comme l'Etat islamique, ne reculeront devant rien pour tenter de jouer leur carte et d'exploiter les divisions politiques afin de consolider leur présence et leur influence en Libye", a-t-il dit mercredi devant les représentants des 15 pays membres du Conseil de sécurité. La communauté internationale doit être prête à soutenir les efforts des Libyens pour éradiquer le terrorisme et l'extrémisme, a-t-il ajouté. "Nous devons prendre garde à ne pas sous-estimer l'urgence qui justifie de solliciter un soutien international pour répondre à la question de la menace terroriste." (Ayman Al-Warfalli avec Ahmed Elumani à Tripoli,; Guy Kerivel et Nicolas Delame pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.