Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Les abeilles ne seraient pas forcément décimées par le Cruiser

Reuters21/09/2012 à 19:46

UNE ÉTUDE BRITANNIQUE CONTREDIT UNE ENQUÊTE FRANÇAISE SUR LE CRUISER

LONDRES (Reuters) - Des chercheurs britanniques réfutent une étude portant sur le déclin des abeilles qui a conduit le gouvernement français à interdire l'usage du pesticide Cruiser OSR produit par la société suisse Syngenta.

Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a retiré en juin l'autorisation de mise sur le marché du Cruiser OSR, utilisé pour l'enrobage des semences de colza, en invoquant des risques pour les abeilles.

Cette décision a fait suite à la publication en avril d'une enquête menée par le scientifique français Mikaël Henry qui montrait une augmentation du taux de décès des abeilles exposées à une dose de thiamethoxam, principal insecticide du Cruiser.

Selon des scientifiques britanniques de l'Agence de recherche pour l'environnement et l'alimentation (FERA) et l'université d'Exeter, les résultats de cette étude comportent des failles.

Sans démentir la dangerosité du pesticide sur les abeilles, ils estiment que rien ne permet d'affirmer qu'il provoque la mort de colonies entières d'abeilles, selon leurs conclusions publiées dans le journal Science.

"Nous n'avons pas encore la preuve définitive de l'impact de ces pesticides sur les abeilles et nous ne devrions prendre aucune décision concernant le changement de politique de leur utilisation", estime James Cresswell, qui a mené cette étude.

Les travaux de Mikaël Henry reposent sur un faible taux de naissances qui ne correspond pas à la réalité, souligne l'écotoxicologue britannique.

"Ils se fondent sur une colonie qui n'augmente pas en taille et d'après ce que nous savons, leur nombre augmente au printemps lorsque le colza fleurit", dit-il.

"Nous savons que les néonicotinoïdes affectent les abeilles mais il n'y a aucune preuve qu'ils provoqueraient un effondrement de la colonie. Quand nous avons refait le calcul avec un taux de naissance réaliste, le risque d'un effondrement de la colonie exposée au pesticide a disparu."

Syngenta a été déboutée en juillet par la justice française qui a décidé de ne pas suspendre l'exécution de la décision gouvernementale de retirer l'autorisation de vente du Cruiser.

"Cette étude est intéressante et confirme ce que nous disons depuis un moment", a réagi le porte-parole de Syngenta France, Laurent Péron. "C'est un point important pour nous, que ce qu'on avait affirmé soit confirmé par une étude scientifique."

"On va utiliser les résultats de cette étude mais sous quelle forme, c'est trop tôt pour le dire."

Les populations d'abeilles ont fortement et mystérieusement décliné ces dernières années dans le monde, un phénomène déstabilisant pour l'écosystème qui a renforcé les critiques contre l'utilisation massive des pesticides. La France est le premier pays en Europe à avoir interdit le Cruiser OSR.

Chris Wickham, avec Gus Trompiz à Paris; Marine Pennetier pour le service français, édité par Gilles Trequesser


Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.