1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Législatives en Israël : Benny Gantz, le général qui veut détrôner Netanyahou
Le Parisien01/02/2019 à 07:30

Législatives en Israël : Benny Gantz, le général qui veut détrôner Netanyahou

Où s'arrêtera Benny Gantz ? Selon les derniers sondages, publiés depuis mercredi, l'ex-chef des forces armées israéliennes, se rapproche de plus en plus de Benjamin Netanyahou, au pouvoir depuis dix ans. Yeux bleus, silhouette élancée : l'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne est lancé comme un char d'assaut aux trousses de l'inamovible Premier ministre.« Résilience pour Israël », le parti qu'il a créé en décembre, pourrait remporter entre 21 et 24 des 120 sièges du Parlement, pointent les enquêtes d'opinion. C'est quasiment deux fois plus qu'en début de semaine, avant le lancement fracassant de sa campagne mardi soir à Tel-Aviv en vue des élections législatives du 9 avril.Jusqu'alors, l'ancien général avait entretenu le flou, tant sur ses intentions réelles que sur son projet pour Israël. Mardi, il est enfin entré dans le dur, en cognant contre le Premier ministre... tout en évitant soigneusement de le nommer. Si Netanyahou reste, selon des analystes politiques, le mieux placé pour former un gouvernement, l'ombre d'une inculpation dans plusieurs affaires de corruption présumée risque de parasiter sa campagne.« Moi j'ai les mains propres »« La simple idée qu'un Premier ministre puisse exercer le pouvoir alors qu'une inculpation est présentée contre lui me semble ridicule, cela n'arrivera pas », a tonné Benny Gantz mardi, avant d'enfoncer le clou : « Moi, j'ai les mains propres, je ne dois rien à personne et mon gouvernement fera preuve de zéro tolérance envers toute forme de corruption ».L'ancien parachutiste de Tsahal a également pris soin de sauter sur les terres de prédilection du très droitier « Bibi » Netanyaou. Sur le conflit israélo-palestinien, Gantz a ainsi parlé de Jérusalem comme d'une « capitale unifiée pour l'éternité », promis le « renforcement des blocs de colonies » ou la présence israélienne dans le Golan et le long du Jourdain.Il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer