Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Législative dans le Doubs : le FN devance le PS, l'UMP disqualifiée

Le Parisien02/02/2015 à 01:06

Législative dans le Doubs : le FN devance le PS, l'UMP disqualifiée

C'est une législative partielle aux allures de test national. La candidate du Front national est arrivée en tête du premier tour de ce scrutin, devant le candidat socialiste, qui compte désormais sur un front républicain pour l'emporter. Pour la première fois, l'UMP a été balayée dès le premier tour, malgré le soutien de l'UDI et l'absence de candidat Modem. 

Ce premier tour a aussi été marqué par une forte abstention. Les 67 145 électeurs de la quatrième circonscription du Doubs ne se sont pas bousculés aux urnes ce dimanche pour désigner le successeur de Pierre Moscovici, devenu commissaire européen. 60,44% des électeurs n'ont pas pris part au vote.

Le FN en tête

Pari gagné pour le FN qui espérait clairement arriver en tête ce dimanche. «Le résultat obtenu ce soir confirme la réelle dynamique du FN» s'est félicitée la candidate du Front national, Sophie Montel qui a obtenu 32,6% des suffrages exprimés. Satisfaite, elle a constaté «l'effondrement du PS comparé à 2012». Elle gagne en effet 12 points par rapport au score réalisé en 2012 par le socialiste Pierre Moscovici.

Désormais, Sophie Montel, 45 ans, espère permettre à l'extrême droite de conquérir au deuxième tour un troisième siège à l'Assemblée nationale. «C'est une bonne nouvelle que nous ayons le PS en face de nous car une partie des personnes qui ont voté UMP pourraient nous rejoindre», a-t-elle encore affirmé.

Avec Marine Le Pen, venue la soutenir aux portes de l'usine PSA Peugeot Citroën de Sochaux, l'eurodéputée avait axé sa campagne sur la désindustrialisation et le «péril islamiste», au lendemain des attentats de Paris.

La gauche qualifiée, le candidat PS appelle «à l'unité»

Dans cette terre populaire, où Manuel Valls a été chahuté cette semaine, la présence de la gauche au deuxième tour était l'inconnue majeure du scrutin. Le candidat PS, Frédéric Barbier, qui a obtenu 28,85% des voix, faisait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

46 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M7393434
    02 février23:31

    Moi ce qui m'a fait rire de Mr BARBIER, c'est qu'il a dit : "Il faut être contre l'extrême politique, l'intégriste religieux". Mais il n'a pas dit contre les ENArques des Ministères, ou des promotions comme "Voltaire ou celle de MACRON. Je sais même que Mr MOSCOVICI a défendu à Bercy contre A.MONTEBOURG, le précédent patron de la DGT Mr Ramon FERNANDEZ (viré à Orange n°2) et remplacé par Mr Bruno BEZARD ami de SPITZ (ffsa) et de M.SAPIN. Qui vientt de descendre le PEL qui gène l'Assurance-vie

    Signaler un abus

  • janaliz
    02 février23:19

    saggy ou l'humour de ca.niveau. Ma première impression était la bonne ! Je vous laisse à vos turpitudes.

    Signaler un abus

  • kpm745
    02 février21:37

    Ce qui est plutôt étonnant ce sont les gens qui votent encore pour les mêmes personnes à l’UMP et PS responsables du déclin de la France

    Signaler un abus

  • wheels
    02 février18:47

    g.joly1 l'agent du NKVD, je ne vais pas souvent sur ce forum, mais je l'ai déjà vu, probablement ancien du KGB, nostalgique du NKVD. Le Communisme c'est fini ................................................................................................................

    Signaler un abus

  • mark92
    02 février18:26

    Entre la peste et le choléra, difficile. Mais ils aiment surement bien l'ancien ministre de l'économie de 2012 à 2014 dans cette région. Ils participent comme tous les français aux émolutions de M. à concurence de 24 000€/mois, comme commissaire européen à l'économie, plus les avantages..... primes pour délocalisation, prime pour participar aux réunions....

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.