Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Yémen s'enfonce un peu plus dans le chaos

Reuters23/01/2015 à 02:16

(Actualisé avec réunion du parlement §5-7) par Yara Bayoumy et Mohammed Ghobari SANAA, 22 janvier (Reuters) - Le président yéménite Abd-Rabbou Mansour Hadi, aux prises avec les rebelles chiites houthis, a remis jeudi sa démission, plongeant un peu plus le Yémen dans le chaos, a confirmé un porte-parole du gouvernement. Quelques heures avant sa décision, révélée par la chaîne de télévision panarabe Al Djazira, son Premier ministre, Khaled Baha, avait lui aussi jeté l'éponge, annonçant dans un message publié sur Facebook la démission en bloc de son gouvernement pour ne pas se laisser aspirer dans "un dédale politique non constructif et qui ne soit pas fondé sur l'état de droit". Le président Hadi, qui avait succédé début 2012 à Ali Abdallah Saleh, évincé du pouvoir par des manifestations populaires inspirées du "printemps arabe", était pratiquement retenu prisonnier depuis plusieurs jours dans sa résidence par les combattants houthis. Cité par un porte-parole du gouvernement, il présente ses excuses au peuple yéménite pour l'impasse dans laquelle se trouve le pays dans sa lettre de démission, adressée au président du Parlement, à qui la Constitution confie l'intérim. Un conseiller présidentiel a indiqué que Hadi avait démissionné en raison des pressions et des menaces proférées par les houthis. Il a ajouté que le parlement se réunira samedi pour décider de l'acceptation ou du rejet de cette démission. L'agence de presse officielle Saba indique qu'une réunion d'urgence du parlement est prévue dimanche. Jeudi soir, des combattants houthis ont pris position autour du bâtiment parlementaire, ont indiqué des habitants. PACTE DE PARTENARIAT La décision d'Hadi constitue une brutale accélération de la crise alors qu'il se disait prêt la veille à accepter les exigences du puissant mouvement chiite dans le cadre des discussions en cours sur la révision de la constitution yéménite. On pensait alors que la situation pourrait connaître un apaisement. Un haut responsable d'Ansarullah, le nom officiel du mouvement chiite zaïdite qui contrôle l'essentiel de la capitale, Sanaa, depuis septembre, avait accepté jeudi matin cette main tendue. "Le dernier accord en date comporte une série de mesures précises pour mettre en oeuvre le pacte de paix et de partenariat, ce qui montre qu'Ansarullah ne cherchait pas à saboter le processus politique", avait déclaré Mohamed al Boukhaiti, par allusion à un accord signé en septembre entre les Houthis et le gouvernement à la suite de la prise de Sanaa par les miliciens. "L'accord est satisfaisant parce qu'il confirme les points les plus importants du pacte de partenariat", ajoutait-il. Dans la soirée, un autre responsable du mouvement houthi s'est félicité du départ du président Hadi. "Sa démission est une bonne nouvelle pour tous les Yéménites", écrit Abou al-Malek Youssef al-Fichi sur son compte Twitter. Il propose la création d'un "conseil présidentiel" dans lequel seraient représentés l'armée, les forces de sécurité, les comités populaires et les "composantes révolutionnaires et politiques". Considérés comme des alliés de l'Iran, les miliciens houthis semblent être devenus la principale force armée d'un pays majoritairement sunnite mais doivent compter avec la résistance des insurgés sunnites d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). La branche locale d'Al Qaïda, qui a revendiqué la responsabilité de la tuerie du 7 janvier à la rédaction de l'hebdomadaire Charlie Hebdo, à Paris, a multipliés ces dernières semaines les attaques contre des cibles houthis, mais aussi contre les forces de sécurité yéménites et des symboles de l'Etat. (Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français)

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.