1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le vote blanc ne sera plus nul

Reuters12/02/2014 à 19:40

LE VOTE BLANC SERA RECONNU APRÈS LES MUNICIPALES

PARIS (Reuters) - Les Français pourront désormais voter blanc pour exprimer leur refus de l'offre politique qui leur est proposée lors des élections, sans que cela soit synonyme de vote nul.

Le Parlement français a adopté définitivement mercredi une proposition de loi centriste qui prévoit que les bulletins blancs seront comptés séparément des bulletins nuls à partir du 1er avril 2014, soit au lendemain des municipales.

Contrairement à ce que souhaitaient les auteurs du texte, la réforme ne s'appliquera pas pour les élections municipales des 23 et 30 mars mais pour les européennes du 25 mai.

Les électeurs pourront alors voter blanc soit en introduisant un bulletin blanc dans l'enveloppe, soit en glissant l'enveloppe vide dans l'urne, mais leur choix n'entrera pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés.

L'Association pour la reconnaissance du vote blanc a salué cette décision dans un communiqué, tout en regrettant qu'elle ne s'applique pas pour les présidentielles puisqu'il faudrait une loi spécifique pour ce scrutin.

François Zocchetto, le président du groupe UDI et rapporteur du texte au Sénat, a estimé qu'il s'agissait d'une "avancée dans la transparence de la vie démocratique et qui répond aux attentes de nombreux Français depuis de nombreuses années".

Le "patron" des sénateurs centristes souligne l'importance de ce texte alors que la France connaît "un climat caractérisé par la montée de la défiance des citoyens à l'égard de la classe politique et une poussée du nombre de bulletins blanc et nuls lors de la dernière élection présidentielle (5,8 %)".

"Cette absence de reconnaissance de la voix de l'électeur qui se déplace pour accomplir son devoir civique était choquante en démocratie. Car voter blanc n'est pas nul", ajoute-t-il.

"Il sera donc ainsi permis demain de rendre justice à tous ceux qui font l'effort de se déplacer au bureau de vote, même si, pour des motivations qui leur sont propres, ils ne souhaitent ou ne peuvent choisir parmi l'offre politique qui leur est proposée, sans pour autant se réfugier dans le vote extrême ou l'abstention", explique-t-il.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse

7 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M4760237
    12 février20:52

    Tant que le vote blanc ne sera pas reconnu comme exprimé, j'irai à la pêche. En attendant une vraie démocratie, un jour peut-être.

    Signaler un abus

  • gglafont
    12 février19:25

    Dommage que ca arrive si tard, sinon les français auraient constaté que Hollande n'a pas atteint 50% des voix.

    Signaler un abus

  • idem12
    12 février19:20

    ben oui forcément avec le FN qui monte ils devaient bien passer par là...mais bon ce n'est qu'un leurre puisque'au final à part diluer les voie ça ne changera rien...

    Signaler un abus

  • Gary.83
    12 février19:16

    quand on sait pas ce qu'on veut ben on vote pas !on va à la pêche !

    Signaler un abus

  • M601364
    12 février19:02

    Contre lepen droite et gauche c est pas mal 10% possible

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.